vendredi, février 23 2024

Les relations diplomatiques entre la Côte d’Ivoire et le Burkina-Faso, deux nations voisines, sont de plus en plus tendues. Ceci en raison de la décision controversée du Burkina-Faso de faire rapatrier quatorze enfants de troupe en formation à l’École Militaire Préparatoire Technique (EMPT) de Bingerville, au sud de la Côte d’Ivoire.

Ce sont 14 enfants burkinabés notamment deux élèves dans chaque classe de 6ème en 3ème, deux élèves en classe de 2nde C, deux élèves de 1ère D et deux élèves de Terminale C qui se voient contraints de quitter la Côte d’Ivoire à la demande des autorités de leur pays. Cette décision unilatérale suscite des interrogations sur l’état de la coopération militaire entre ces deux pays. Il est essentiel de se demander si cette action reflète une rupture progressive des relations diplomatiques qui existaient, ou du moins, qui étaient présumées exister. Il est à noter que le Burkina-Faso affirme avoir pris les mesures nécessaires pour que ces enfants de troupe puissent poursuivre leur formation dans leur pays d’origine. Néanmoins, les circonstances exactes qui ont conduit à cette décision restent obscures.

Des relations diplomatiques secouées par une crise frontalière ?

Il est crucial de rappeler qu’environ un mois et demi après l’arrestation de deux gendarmes ivoiriens entrés accidentellement en territoire burkinabé, des négociations discrètes ont débuté entre Ouagadougou et Abidjan, selon Jeune Afrique, concernant la frontière qui sépare les deux pays. Les enjeux de sécurité, de migrations et de commerce sont intrinsèquement liés à la question des frontières, mais les implications s’étendent également aux relations diplomatiques entre les deux pays.

Bien que de tels incidents ne soient pas nouveaux, le refroidissement significatif des relations diplomatiques entre les deux pays est un phénomène récent. Les liens se sont déjà distendus avec le coup d’État du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) en janvier 2022, puis lors du coup d’État mené par les troupes d’Ibrahim Traoré neuf mois plus tard.

Lire Aussi : ESCROQUERIE EN GUINÉE : UNE PYRAMIDE DE PONZI FAIT PLUS DE 2000 VICTIMES

La France et le Sahel : l’influence géopolitique dans le conflit Burkina-Faso/Côte d’Ivoire

Un autre coup d’État, cette fois au Niger, a fortement tendu les relations diplomatiques entre Abidjan et Ouagadougou. Les deux pays se sont fermement positionnés dans des camps opposés : le Burkina Faso, dirigé par des militaires, a soutenu les putschistes ayant destitué le président nigérien Mohamed Bazoum le 26 juillet dernier.

En revanche, la Côte d’Ivoire a condamné le coup d’État et appuyé la décision de la Cédéao de lancer une offensive militaire, s’alignant sur la position de la France. Une démarche de plus en plus complexe à maintenir dans un Sahel où grandit le sentiment anti-français. Bien que la Côte d’Ivoire soit perçue par un nombre croissant de pays d’Afrique de l’Ouest comme un allié de la France, les deux pays ne peuvent se permettre d’être en froid total. Ils ont besoin l’un de l’autre pour lutter contre la menace djihadiste, mais aussi pour réguler l’afflux de Burkinabés déplacés par l’avancée des groupes terroristes, qui trouvent refuge en Côte d’Ivoire.

Les défis sécuritaires, migratoires, et économiques sont autant de facteurs qui contribuent à cette situation. Les dirigeants de la Côte d’Ivoire et du Burkina-Faso doivent œuvrer ensemble pour surmonter ces différences, rétablir une coopération mutuellement bénéfique, et garantir la stabilité de la région.

 

Steven Edoé Wilson

Previous

Escroquerie en Guinée : Une Pyramide de Ponzi fait plus de 2000 Victimes

Next

Projet pharaonique : Pourquoi l'Egypte change-t-elle de capitale ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]