samedi, mars 2 2024

Depuis la dernière tentative d’assassinat contre sa personne, le président Goita assimi, s’est fait très rare. Ses apparitions en public, surtout son contact direct avec le peuple malien, a été extrêmement réduit. Mais pour la fête du coton, il a favorablement répondu à l’invitation des producteurs de coton, ce samedi 19 mars 2022 à Koutiala.

Rappelons que, le mardi 20 juillet, le président Goïta a échappé à un assassinat à la Grande mosquée de Bamako. Un homme dont l’identité n’a pas été révélée a tenté de le poignarder. Heureusement grâce à la vigilance de sa garde rapprochée, le drame a été évité et ce dernier interpellé. Malheureusement, il est finalement décédé sans que les motifs réels de cet acte aient pu être connus.

Une place de leader en Afrique retrouvée

Après des années de stagnation, le coton malien retrouve sa position de leader en Afrique. Au titre de la campagne 2021-2022, sa production a connu un boom important. Celle-ci est estimée à 760.000 tonnes. Ce qui lui permet donc de prendre le devant sur les pays comme le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Bénin.

Au cours de sa visite à Koutiala, le président Goita n’a pas manqué d’affirmer son engagement à faire du coton malien une priorité. Les autres domaines importants au développement du pays ne sont pas exclus de cette dynamique. G3

« Je remercie la population de Koutiala pour l’accueil chaleureux à l’occasion de ma visite dans la capitale de l’or blanc. Ensemble Nous restons engagés à donner au Mali sa place de leader en matière de production cotonnière en Afrique », a exprimé le colonel Assimi Goita. « Merci au président Goita Assimi pour ce déplacement et ce soutien aux cotons producteurs », a déclaré pour sa part Soungalo Coulibaly, un internaute.

Lire aussi: ASSASSINAT MANQUÉ DU COLONEL GOÏTA: MISE EN SCÈNE OU FAIT RÉEL ?

Des prouesses du président Goita

Selon les populations, cette noblesse retrouvée par le Mali a été possible grâce aux excellentes mesures sécuritaires déployées par le président Goita. Ce qui a donc permis de limiter considérablement la nuisance de la menace terroriste dans le pays. D’autres actions à l’endroit des producteurs ont également porté leurs fruits, de même que les conditions météorologiques.

G1 « Cette année le gouvernement de la transition a proposé un prix favorable, au lieu de 250 FCFA ils ont augmenté à 280 et le prix des intrants aussi était sponsorisé à hauteur de 11 000 ce qui a véritablement impacté sur la grande mobilisation de l’ensemble des zones cotonnières », a expliqué Abdel Sy, président des jeunes pour la valorisation du Coton.

Pour Abdoul Camara, ces efforts du président Goita sont à encourager. « Le nouveau Mali avec des autorités non élus qui donnent des résultats palpables que les élus depuis une décennie. Il faut être fou pour parler d’élection au Mali actuellement. On voulait des résultats, le featuring Cho-Goïta nous en fournit depuis juin 2021. Merci pour tout ».

 

El Professor

Previous

Black-out au Nigéria : un effet domino inquiète

Next

c[Tribune] L’usage des marchés publics comme un outil stratégique de développement économique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]