samedi, juillet 20 2024

Le mercredi 19 juin dernier, la cérémonie d’investiture du président Cyril Ramaphosa a marqué le début de son second mandat à la tête de l’Afrique du Sud. Depuis les emblématiques bâtiments de l’Union Buildings à Pretoria, le président a prêté serment devant un parterre d’officiels et de militants, promettant une nouvelle ère de gouvernance.

Cyril Ramaphosa, désormais investi pour un second mandat, se trouve à un tournant crucial de son leadership. Son engagement à former un gouvernement inclusif et à répondre aux besoins des Sud-Africains sera déterminant pour l’avenir de la nation arc-en-ciel. Les prochains mois seront décisifs pour voir si les promesses faites lors de cette cérémonie se traduiront en actions concrètes et en progrès tangible pour l’Afrique du Sud.

Un engagement solennel et des promesses de renouveau de Ramaphosa

Aux côtés du président de la Cour constitutionnelle, Cyril Ramaphosa a solennellement prêté serment pour la seconde fois. « Oui, je connais le serment », a-t-il affirmé avant de conclure par un « Que dieu me vienne en aide » sous les applaudissements du public. Face à une foule composée majoritairement de militants de l’ANC, le parti au pouvoir, le président a exprimé sa détermination à construire une société plus égalitaire et protectrice.

Ramaphosa n’a pas éludé les défis auxquels son administration est confrontée. Il a reconnu les manquements des gouvernements précédents et l’exaspération des Sud-Africains : « Ils ont aussi exprimé sans détours leur déception et leur réprobation vis-à-vis de nos performances dans certains domaines pour lesquels nous avons échoué. » En réponse, il a promis de redoubler d’efforts pour répondre aux attentes de la population et améliorer la qualité de vie dans le pays.

Lire Aussi : DÉBAT ENFLAMMÉ EN AFRIQUE DU SUD : L’ENVOI DE TROUPES EN RDC DIVISE L’OPINION

Une coalition pour un gouvernement d’union nationale

La cérémonie a également été marquée par la présence de plusieurs chefs d’État africains, notamment les présidents congolais Félix Tshisekedi, et Denis Sassou Nguesso, ainsi que le président nigérian Bola Tinubu et les dirigeants namibien et zimbabwéen. Malgré l’importance de l’événement, la journée n’était pas fériée en Afrique du Sud, soulignant la volonté du président de se concentrer immédiatement sur les défis à venir.

Cyril Ramaphosa a souligné l’importance de la formation d’un gouvernement d’union nationale, composé de plusieurs partis politiques : « Les Sud-Africains ont souligné qu’ils en ont assez des querelles politiques. La formation d’un gouvernement d’union nationale est un moment très important, c’est le début d’une nouvelle ère. » Au moins six partis ont déjà exprimé leur volonté de travailler ensemble pour garantir la stabilité et le progrès du pays.

Sur l’immense pelouse en contrebas des Union Buildings, les militants de l’ANC ont assisté à l’inauguration avec espoir et confiance en leur président. Bien que l’union nationale ne soit pas encore visible dans le public, l’association prévue entre l’ANC et les libéraux de l’Alliance démocratique est perçue positivement par beaucoup. Les électeurs espèrent que cette coalition permettra de surmonter les défis actuels et de faire avancer le pays.

 

Tony A.

Previous

Explosion dévastatrice à Ndjamena : La population en colère exige des réponses

Next

Insécurité à Bangui : Les habitants terrifiés par les vols et assassinats

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Investigateur Africain

Avec la visite d’une forte délégation turque à Niamey le mercredi 17 juillet 2024, le Niger et la Turquie ont montré leur volonté de renforcer leurs relations bilatérales. Cette délégation, comprenant des ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Énergie et du Renseignement, a rencontré le chef du Conseil National pour le Salut du […]

dozos : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Scandale au Mali : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Investigateur Africain

Des pratiques dozos dans l’armée malienne ? Depuis le mardi 16 juillet 2024, une vidéo perturbante fait le tour des réseaux sociaux au Mali. On y voit un homme en uniforme militaire malien, arborant clairement les insignes des Forces armées maliennes (Fama), en train d’éventrer un cadavre pour en extraire et manger le foie. Les […]

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Investigateur Africain

Une semaine après avoir dissous son gouvernement, le président Ruto William du Kenya se retrouve dans une impasse politique croissante alors qu’il peine à former un nouveau cabinet ministériel. Malgré ses promesses d’un gouvernement élargi et d’un dialogue national inclusif, peu de volontaires se manifestent pour collaborer avec son administration intérimaire. Chris Kinyanjui, secrétaire général […]