vendredi, février 23 2024

Quelques semaines après ses exploits aux dernières législatives avec la coalition Yewwi Askan Wi (Yaw), Ousmane Sonko ne cache pas ses ambitions. Parmi celles-ci, figure sa participation à la présidentielle 2024 au Sénégal. En effet, le principal opposant sénégalais a officialisé hier jeudi 18 août 2022, sa candidature.

C’était lors d’un point de presse pour tirer le bilan des élections législatives du 31 juillet dernier. Outre la présidentielle 2024, le leader de Pastef (Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité), était candidat à la présidentielle de 2019. A ce rendez-vous électoral il a pu s’imposer en se positionnant tout de même à la troisième place. Aujourd’hui, son influence ne cesse de croitre surtout auprès de la jeunesse. D’ailleurs, il est considéré comme l’un des acteurs majeurs de la scène politique sénégalaise.

Présidentielle 2024, un chemin semé d’embuches

Selon Ousmane Sonko, depuis un certain temps, il subit d’énormes pressions et coup bas venant de partout. Ces différentes actions ou manipulations à son encontre visent à le dissuader dans sa démarche de vouloir prendre part à la prochaine présidentielle 2024. Toutefois sa détermination demeure inébranlable.

Sont principalement pointés par ses propos, le président Macky Sall et la France entre autres. Mais en attendant d’arriver à la présidentielle 2024, l’heure est à la préparation. En ce sens s’active déjà. Les militants sont conviés à l’agrandissement de la base électorale du parti et à un réel impact à l’assemblée nationale.

« Je veux dire aux militants et aux militantes d’orienter tous leurs efforts à enrôler les jeunes primo-votants pour qu’ils aillent massivement s’inscrire sur les listes électorales, à implanter des cellules dans toutes les parcelles du territoire national », a-t-il laissé entendre.

Lire aussi : SÉNÉGAL : PAPE DIOP SAUVE DE JUSTESSE MACKY SALL, LES RAISONS

Un soutien fort à Assimi Goita

Par ailleurs, l’opposant Sonko a dans son discours, réaffirmé son grand soutien au président de la transition malienne Assimi Goita. « Qu’il ne se détourne jamais de son peuple, qu’il ne se laisse jamais embrigader par des discours politiciens (…) Ils gagneront cette guerre contre la gangrène djihadiste par la grâce de Dieu et la détermination des Maliens et par les efforts de tous les Africains », a-t-il martelé.

Pour ce qui est du terrorisme au Mali, le principal opposant à Macky Sall entend apporter son aide militaire, s’il est élu lors cette présidentielle 2024. « Si ce problème n’est pas réglé jusqu’en 2024, si nous sommes élus président de la République, nous dépêcherons des troupes pour soutenir nos frères maliens et en finir avec cette gangrène », a-t-il promis.

 

El Professor

Previous

Kenya : William Ruto dévoile les priorités de son futur gouvernement

Next

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo prend son destin politique en main avec le MGC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]