mardi, juillet 23 2024

Alors que la présidentielle 2023 au Gabon approche, opposition et parti au pouvoir affutent leurs armes pour l’emporter. Dans les deux camps les préparatifs vont bon train avant l’ouverture officielle dans quelques jours de la campagne électorale. Chaque camp essaie donc au mieux de mettre toutes les chances de leur côté pour cette bataille dans les urnes.

Auprès de l’opposition gabonaise l’une des questions cruciales qui se pose est celle de savoir qui émergera en tant que candidat unique de l’opposition. Face à l’enjeu politique majeur que représente cette élection, les partis d’opposition se trouvent confrontés à un défi de taille : parvenir à se rassembler derrière un leader commun afin de présenter une alternative forte et unie face au parti au pouvoir.

Pourquoi un candidat unique pour la présidentielle 2023 ?

Pour cette présidentielle 2023 au Gabon, ils sont 19 candidats à lorgner le fauteuil présidentiel. Mais pour faire face à l’adversaire de taille qu’est le président sortant Ali Bongo, une entente de l’opposition s’impose. Alors plusieurs différentes dynamiques sont à l’œuvre au sein de l’opposition gabonaise et les facteurs susceptibles de déterminer celui qui aura la responsabilité de porter les espoirs de changement lors de cette élection présidentielle est cruciale.

En présentant une candidature unique, l’opposition entend ainsi éviter la dispersion des votes et augmenter ses chances de rassembler une majorité d’électeurs, ce qui peut faire la différence entre la victoire et la défaite. Car unir les forces de l’opposition derrière un candidat unique a de quoi accroître les chances de remporter l’élection présidentielle 2023. Il peut être plus facile pour les électeurs de se rallier derrière une seule personne et une seule vision politique.

En désignant un candidat commun à la présidentielle 2023, l’opposition évite les querelles internes et les rivalités susceptibles de nuire à l’unité et à l’efficacité du front anti-pouvoir. Vu que la division des voix au sein de l’opposition peut affaiblir leur position globale et permettre au parti au pouvoir de tirer avantage de cette fragmentation. De plus en évitant d’avoir plusieurs candidats, l’opposition peut également prévenir les alliances opportunistes qui pourraient se former avec le parti au pouvoir, ce qui risquerait de diluer les véritables objectifs de l’opposition.

Lire Aussi : ÉLECTIONS 2023 AU GABON : VOICI POURQUOI L’OPPOSITION DEMANDE L’ARRÊT DU PROCESSUS ÉLECTORAL

Quelques candidats pressentis

Choisir un candidat unique de l’opposition peut renforcer l’unité, la cohérence, la crédibilité et les chances de succès de l’opposition lors de l’élection présidentielle 2023. Cependant, il est important de noter que parvenir à un consensus sur ce candidat unique peut également être un défi pour l’opposition. Car différents partis et acteurs de l’opposition peuvent avoir des intérêts et des objectifs divergents.

Mais Alexandre Barro Chambrier, candidat du RPM croit en une solution salutaire pour tous comme cela fut le cas lors de la dernière élection présidentielle. « Il faut éviter de froisser, de forcer. Il y a toujours des compromis. On va y arriver. On a trouvé la formule dans le passé. On prend en compte les attentes des uns et des autres et puis on avance résolument », a-t-il rassuré.

Parmi les candidats qui pourraient avoir l’honneur de porter l’opposition gabonaise, plusieurs noms commencent par se faire entendre. C’est le cas avec Paulette Missambo ou encore Raymond Ndong Sima, l’ancien ministre qui fait partie des favoris. La campagne électorale commence le 11 août. Le triple scrutin présidentiel, législatif et local est prévu pour le 26 août 2023.

 

Tony A.

Previous

Élections 2023 au Gabon : Voici pourquoi l’opposition demande l’arrêt du processus électoral

Next

Coup d'État au Niger : Faut-il oser l'Intervention Militaire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Investigateur Africain

Avec la visite d’une forte délégation turque à Niamey le mercredi 17 juillet 2024, le Niger et la Turquie ont montré leur volonté de renforcer leurs relations bilatérales. Cette délégation, comprenant des ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Énergie et du Renseignement, a rencontré le chef du Conseil National pour le Salut du […]

dozos : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Scandale au Mali : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Investigateur Africain

Des pratiques dozos dans l’armée malienne ? Depuis le mardi 16 juillet 2024, une vidéo perturbante fait le tour des réseaux sociaux au Mali. On y voit un homme en uniforme militaire malien, arborant clairement les insignes des Forces armées maliennes (Fama), en train d’éventrer un cadavre pour en extraire et manger le foie. Les […]

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Investigateur Africain

Une semaine après avoir dissous son gouvernement, le président Ruto William du Kenya se retrouve dans une impasse politique croissante alors qu’il peine à former un nouveau cabinet ministériel. Malgré ses promesses d’un gouvernement élargi et d’un dialogue national inclusif, peu de volontaires se manifestent pour collaborer avec son administration intérimaire. Chris Kinyanjui, secrétaire général […]