vendredi, février 23 2024

Au Burkina Faso, pour la première fois depuis son élection il y a 5 ans, le président Kaboré envisage sérieusement le retour au pays de l’ancien président Blaise Compaoré et en fixe même les délais. Cela pourrait se faire au premier semestre de 2021.

A cinq semaines de la présidentielle à laquelle il est candidat pour un second mandat, le chef de l’Etat burkinabè répond à Ouagadougou aux questions de nos confrères de RFI et de France 24.

Pour le président Kaboré, élections et réconciliation avant tout

Sur la question du retour au pays de l’ex président Compaoré, il y a 18 mois que ce dernier a envoyé une lettre, une sorte d’offre de service. Mais pour l’heure, il n’a eu aucune réponse favorable.

« Là n’est pas la question, mais j’ai dit simplement que nous sommes dans un processus qui est un processus de réconciliation nationale qui a pris son temps », a-t-il fait savoir. « Comme je l’ai dit, la réconciliation n’est pas une course de vitesse », a indiqué le président Kaboré.

« Il faut la faire de manière à ce que les Burkinabè apaisent les cœurs pour que nous puissions ensemble aboutir à quelque chose qui nous permettent d’avancer », a-t-il souhaité.

Pour le président Kaboré, il faut faire les élections d’abord, ensuite, finaliser la réconciliation et après aucun problème ne se posera. « Moi, en ce qui me concerne, j’ai dit simplement que nous aurons certainement, après les élections, à finaliser ce processus et je crois que tout le monde pourra rentrer », a-t-il souligné.

Blaise Compaoré pourra rentrer tranquillement

Sur le cas Blaise, le président Kaboré dit qu’il pourra rentrer tranquillement au Burkina et ceux qui ont des dossiers en justice se présenteront pour défendre leurs dossiers à ce niveau. Pour le président Kaboré, cette question fait partie de son projet de société. Bref, c’est sa vision. Pour rassurer tous les sceptiques, il est parti très loin pour fixer un délai.

« Dans ma vision, en tout cas, je considère que le premier semestre 2021, si je suis élu, doit nous permettre de régler ces questions-là », a-t-il signifié.

« Dès 2021, donc pour nous, on considère simplement (…) que nous aurons terminé avec les élections », a-t-il soutenu. Pour ce faire, il compte réunir l’ensemble des composantes de la vie du pays pour discuter de cette question de la réconciliation nationale. L’objectif est de voir ensemble ce qu’il faut faire. « En fonction de cela, la décision sera prise », a-t-il conclu.

Lire aussi : https://linvestigateurafricain.tg/diplomatie-robert-dussey-a-transmis-le-message-de-faure-gnassingbe-au-president-malien-bah-ndaw/

 

Previous

Diplomatie : Robert Dussey a transmis le message de Faure Gnassingbé au président malien Bah N’Daw

Next

Guinée/Présidentielle 2020 : Condé devant Diallo selon les premiers résultats proclamés par la CENI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]