vendredi, février 23 2024

Le président Condé en course pour un troisième mandat s’arrache la tête du peloton dans certaines régions. A Conakry, ce mardi 20 octobre 2020, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a donné dans l’après-midi les premiers résultats de l’élection présidentielle. 

Ces résultats ne semblent pas convaincre son principal challenger Cellou Dalein Diallo. Ce dernier s’est déjà autoproclamé vainqueur du scrutin malgré les interdictions de la CENI. Il prétend avoir battu le président Condé dans les urnes. Alors, il a entrepris une démarche visant à démontrer au peuple guinéen les preuves qui font de lui le véritable vainqueur du scrutin.

Le président Condé en tête

D’après les premiers décomptes opérés par la CENI, le président Condé serait largement devant ses adversaires. Sur les 38 circonscriptions électorales que compte le pays, les chiffres évoqués par la CENI ne font référence à plus de 20 circonscriptions.

Il s’agit entre autres de Matoto, de Matam, de Kaloum et de Boffa. Ces circonscriptions sont situées dans les régions de Matoto, de Matam, de Kaloum et de Boffa. A Kaloum, Alpha Condé a obtenu un score de 51,87%. A Boffa, il a totalisé 56,69 %.

Pour l’heure, la CENI poursuit son opération de centralisation des procès-verbaux. Principalement ceux des régions situées à l’intérieur du pays. « La CENI poursuivra la proclamation des résultats provisoires au fur et à mesure de leur réception », a indiqué l’organe en charge de l’élection en Guinée.

L’opposition crie à la fraude

L’opposition continue de clamer sa victoire, car elle estime que la CENI procède à la substitution des résultats. Alors, elle s’active à compiler les procès-verbaux en sa possession pour prouver sa victoire. Ceci bien que la CENI et la CEDEAO ont averti les différents partis aux élections sur la proclamation des résultats.

L’opposition affirme détenir environ ¾ des procès-verbaux. Ceux-ci ont été recueillis auprès de 15000 bureaux de vote que compte le pays d’après le vice-président de l’UFDG, Fadé Oussou Fofana. Mais la fiabilité de cette information est démentie par une source de la CENI.

Pour une autre source proche du pouvoir, si l’opposition détient véritablement des informations sures, elle doit attendre l’issue du scrutin. Mais ces documents ne pourraient être reconnus par les tribunaux. « Nous avons le même système. S’il fonctionne, il suffit d’attendre les résultats officiels », a-t-il laissé savoir.

Lire aussi : PRÉSIDENTIELLE EN GUINÉE : CELLOU DALEIN DIALLO S’AUTOPROCLAME VAINQUEUR EN VIOLATION DU CODE ÉLECTORAL

Previous

Burkina Faso : Roch Kaboré renvoie la réconciliation nationale et le retour de Blaise Compaoré à après sa réélection

Next

La violence post-électorale en Guinée fait son retour dans les rues de Conakry

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]