samedi, avril 20 2024

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages.

Dans cette optique, le gouvernement a décidé d’augmenter les salaires des fonctionnaires et agents de l’État de 5% et de revaloriser les allocations familiales pour les travailleurs du public et du privé de 60%. Ces initiatives visent à soulager les tensions économiques et sociales qui pèsent sur le pays.

Les efforts de Biya salués, mais insuffisants

La décision de Paul Biya d’augmenter les salaires des fonctionnaires et agents de l’État de 5% a été accueillie avec un mélange de satisfaction et de scepticisme. Si cette augmentation est perçue comme une réponse bienvenue aux difficultés financières croissantes, certains estiment qu’elle reste insuffisante pour compenser pleinement l’impact de la hausse des prix des carburants.

Jean Marc Bikoko, président d’un important syndicat du secteur public, souligne que cette augmentation ne couvre qu’une fraction de l’augmentation du coût de la vie, tout en évoquant les défis persistants auxquels sont confrontés de nombreux travailleurs au Cameroun.

Parallèlement à l’augmentation des salaires, le gouvernement sous instruction de Biya a également décidé de revaloriser les allocations familiales pour les travailleurs du public et du privé à hauteur de 60%. Cette mesure vise à soutenir les familles face aux pressions financières croissantes. Cependant, cette revalorisation est critiquée pour sa portée limitée, excluant une grande partie de la population active qui ne bénéficie pas de ces allocations.

Lire Aussi :  CRISE AU SÉNÉGAL : LES MANŒUVRES DE MACKY SALL POUR RÉTABLIR L’ORDRE POLITIQUE

Exploration d’autres solutions

Par ailleurs, Jean Marc Bikoko a souligné l’importance d’étendre ces avantages à tous les parents, qu’ils travaillent ou non. Ceci afin d’assurer une protection sociale plus équitable pour l’ensemble de la population. En dépit de ces mesures initiées par Biya, certains acteurs appellent à explorer d’autres solutions pour améliorer la situation économique et sociale du Cameroun.

Parmi les suggestions avancées figure la réduction du train de vie de l’État, notamment en révisant les avantages accordés aux ministres et hauts fonctionnaires. Cette mesure permettrait de dégager des ressources supplémentaires pour faire face aux contraintes financières actuelles. Par ailleurs, des négociations sont en cours entre le gouvernement et les partenaires sociaux sur la question de la revalorisation du salaire minimum, dans le but de garantir des conditions de vie décentes pour l’ensemble des travailleurs du pays.

En somme, les mesures prises par le gouvernement camerounais visent à répondre aux défis économiques et sociaux exacerbés par la hausse des prix des carburants. Cependant, leur efficacité à long terme dépendra de leur capacité à assurer une protection sociale plus étendue et à promouvoir une gestion financière plus responsable au sein de l’État.

 

Sandrine A.

Previous

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Next

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

5ème République : le Togo adopte à l'unanimité une nouvelle Constitution

5ème République : les députés togolais adoptent à l’unanimité une nouvelle Constitution

Investigateur Africain

Dans un moment historique empreint de changement et d’espérance, le Togo franchit une étape décisive vers une transformation politique majeure (5ème République). Après des délibérations intenses et une relecture minutieuse, ce vendredi 19 avril 2024 en séance plénière, les députés togolais ont voté à l’unanimité en faveur de l’adoption d’une nouvelle constitution. La nouvelle constitution […]

DIETRICH Thomas Pierre déclaré coupable du délit d’entrée illégale sur le territoire togolais

DIETRICH Thomas Pierre déclaré coupable du délit d’entrée illégale sur le territoire togolais

Investigateur Africain

Suite à l’expulsion du français DIETRICH Thomas Pierre du sol togolais, le procureur de la République a tenu à faire des éclaircissements sur la situation. Les explications ont donc été données via un communiqué paru le 18 avril 2024. DIETRICH Thomas Pierre, un imposteur COMMUNIQUE DU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE Le 03 avril 2024, monsieur […]

Va-t-on vers l’adoption définitive de la nouvelle constitution au Togo avant le 29 avril prochain ?

Va-t-on vers l’adoption définitive de la nouvelle constitution au Togo avant le 29 avril prochain ?

Rédaction

Après de larges consultations menées par les députés togolais avec toutes les parties prenantes de la vie nationale, le pays se tient au seuil d’un moment historique. Celui de redéfinir les fondements de son gouvernement et de sa société après relecture du nouveau projet de constitution. Le Togo va-t-il finalement passer d’un régime fort présidentiel […]