samedi, avril 20 2024

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique.

Après avoir été ébranlé par les secousses du changement de régime, le PDG se retrouve à un carrefour où les remises en question et les réformes sont inévitables. Ces assises offrent ainsi une tribune pour des débats animés et des prises de position divergentes. Le rapport de synthèse qui en découlera servira de base pour le congrès prévu en mars, qui décidera du cap à suivre pour le PDG dans les années à venir.

Le PDG en quête de renouveau

La tenue de ces assises revêt une importance capitale pour le PDG, confronté à une crise identitaire et structurelle sans précédent. Depuis la chute d’Ali Bongo à la suite d’un coup d’État militaire en août 2023, le parti a été contraint de réévaluer son rôle et son avenir dans la scène politique gabonaise. Dans cette optique, Luc Oyoubi, secrétaire général par intérim du PDG, exprime l’ambition de voir le parti se réinventer et se reconstruire afin de reconquérir la confiance des électeurs et de participer pleinement au processus démocratique à venir.

Lire Aussi : RÉPONSE PRÉSIDENTIELLE : BIYA AUGMENTE LES SALAIRES ET LES AIDES FAMILIALES AU CAMEROUN

Les deux jours d’assises seront dédiés à une profonde réflexion sur les échecs passés et les perspectives d’avenir du PDG. Les participants, issus des différentes fédérations du parti, auront l’opportunité de partager leurs observations, leurs frustrations et leurs propositions de réformes. Le secrétaire général par intérim reconnaît les lacunes du parti, soulignant une gestion défaillante et des décisions prises de manière unilatérale par une élite restreinte. Cette autocritique honnête et constructive constitue un premier pas crucial vers la reconstruction et le renouveau du PDG.

Au-delà des défis internes, le PDG est également confronté à des questions cruciales concernant sa position vis-à-vis du nouveau régime en place et son engagement envers la démocratie. Des voix dissidentes au sein du parti réclament un changement radical, y compris une remise en cause de la légitimité d’Ali Bongo à la tête du PDG.

 

Sandrine A.

Previous

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Next

BURKINA FASO : LES ATELIERS SANKARISTES PRENNENT VIE A KOUDOUGOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

5ème République : le Togo adopte à l'unanimité une nouvelle Constitution

5ème République : les députés togolais adoptent à l’unanimité une nouvelle Constitution

Investigateur Africain

Dans un moment historique empreint de changement et d’espérance, le Togo franchit une étape décisive vers une transformation politique majeure (5ème République). Après des délibérations intenses et une relecture minutieuse, ce vendredi 19 avril 2024 en séance plénière, les députés togolais ont voté à l’unanimité en faveur de l’adoption d’une nouvelle constitution. La nouvelle constitution […]

DIETRICH Thomas Pierre déclaré coupable du délit d’entrée illégale sur le territoire togolais

DIETRICH Thomas Pierre déclaré coupable du délit d’entrée illégale sur le territoire togolais

Investigateur Africain

Suite à l’expulsion du français DIETRICH Thomas Pierre du sol togolais, le procureur de la République a tenu à faire des éclaircissements sur la situation. Les explications ont donc été données via un communiqué paru le 18 avril 2024. DIETRICH Thomas Pierre, un imposteur COMMUNIQUE DU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE Le 03 avril 2024, monsieur […]

Va-t-on vers l’adoption définitive de la nouvelle constitution au Togo avant le 29 avril prochain ?

Va-t-on vers l’adoption définitive de la nouvelle constitution au Togo avant le 29 avril prochain ?

Rédaction

Après de larges consultations menées par les députés togolais avec toutes les parties prenantes de la vie nationale, le pays se tient au seuil d’un moment historique. Celui de redéfinir les fondements de son gouvernement et de sa société après relecture du nouveau projet de constitution. Le Togo va-t-il finalement passer d’un régime fort présidentiel […]