jeudi, juin 13 2024

Airbus A320 Néo, c’est le nom du nouvel avion de Macky Sall. Pour son plaisir, le président sénégalais a décidé de s’offrir ce nouveau bijou, mais son coût est jugé effarant par les sénégalais qui n’en reviennent toujours pas.

Le contexte actuel de crise que traverse le Sénégal, mais aussi le monde entier, lié à la pandémie de Coronavirus, fait que les sénégalais trouvent inopportun l’achat du nouvel avion de Macky Sall.

Un tollé contre le nouvel avion de Macky Sall

Le nouvel avion de Macky Sall, lui aurait coûté 90 millions d’euros selon Amadou Ba, membre du mouvement national des cadres de Pastef. Le débat a été soulevé au Sénégal et est devenu le sujet de discussion sur les lèvres, selon afrik.com.

Selon Amadou Ba, le prix du nouvel avion de Macky Sall fait le double de celui de Emmanuel Macron. L’avion du chef de l’Etat français, un Airbus A330, aurait été acheté à 50 millions d’euros, hors aménagements. Amadou Ba précise qu’en « France, le nombre d’avions de la flotte présidentielle, leur année d’acquisition et leur coût…rien n’est secret défense. Toutes les informations y relatives sont publiques et transparentes ».

Il ajoute qu’au classement des avions présidentiels les plus luxueux, l’avion de Macky Sall, dont le pays 21ème au rang des plus pauvres (168/189 classement IDH 2020), est devant l’avion de Macron. La France est classée 5ème pays plus riche. Mieux poursuit Amadou Bâ, dans des propos rapportés par Senego, « en arrivant au pouvoir, en 2017, Emmanuel Macron avait lancé le processus d’acquisition d’un nouvel avion Airbus A319 Neo, avant d’y renoncer face aux difficultés économiques » de la France.

La misère, raison de la colère des sénégalais

Commentant les propos du membre du mouvement national des cadres de Pastef, Mamadou Diouf, un enseignant s’indigne : « comme si le Sénégal est plus assis que la France, financièrement parlant, pour que notre Président se permette un tel luxe ». Avant d’ajouter « Je pense que c’est de l’insouciance ».

Donnant aussi son avis sur l’achat du nouvel avion de Macky Sall, Ndèye Fatou Diop, ménagère, trouve que « Macky Sall n’a pas pitié des Sénégalais. Pendant que nos enfants ne trouvent pas de travail, ne mangent pas à leur fin, il se fait plaisir, et de la façon la plus insolente. ». Elle se demande « comment peut-il penser à se payer un avion aussi coûteux, compte tenu de la situation actuelle, dont nous sommes tous conscients. Le Sénégal traverse une crise très dure, comme tous les pays. C’est vraiment regrettable ». Ses propos sont rapportés par Afrik.com.

Le contraste entre la conjoncture économique très difficile que traverse le Sénégal, et la dépense effectuée pour l’acquisition du nouvel avion de Macky Sall est la principale raison de cette colère affichée des Sénégalais.

Autre son de cloche au niveau du prêcheur Oustaz Alioune Sall, qui pense que l’achat d’un nouvel avion présidentiel ne doit pas être un scandale pour un pays comme le Sénégal. Pour lui le président de la République, Macky Sall ne l’a pas acheté pour lui, mais pour le pays. Il nuance en ajoutant que le président devrait saisir l’Assemblée nationale avant l’achat de cet avion, nous rapporte Senego. Comme quoi ce nouvel avion n’a pas fini de faire couler de la salive.

Previous

Francophone cultural center in Rwanda: symbol of the normalization of relations with Paris

Next

Transition au Tchad: Mahamat Idriss Déby compte passer la main

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

certification du Cacao pour les producteurs ivoiriens

Certification du Cacao : Les enjeux pour les producteurs ivoiriens à l’Aube de 2025

Investigateur Africain

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, se prépare à relever un nouveau défi avec l’arrivée des nouvelles normes européennes en janvier 2025. Bien avant cette échéance, le pays s’est engagé dans un processus de certification pour garantir la durabilité et l’éthique de sa production de cacao, à travers des labels comme Utz, Rainforest […]

crise des carburants en Centrafrique : Tamoil sous pression

Centrafrique : La crise des carburants met Tamoil sous pression

Investigateur Africain

En République Centrafricaine, la crise des carburants est devenue un problème majeur, entraînant des mesures drastiques de la part du gouvernement. Mercredi 5 juin, les autorités ont décidé de réquisitionner six des onze stations-service du réseau Tamoil à Bangui. Cette décision, annoncée par le ministre chargé du Développement de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques, vise […]

assises de la justice au Sénégal : voici les propositions

Réforme judiciaire au Sénégal : les propositions des assises de la justice

Investigateur Africain

Les assises de la justice, voulues par le président sénégalais, se sont conclues mardi 4 juin après cinq jours de débats intenses. Cette rencontre a rassemblé 376 participants, incluant magistrats, avocats, membres de la société civile et professeurs d’université. L’objectif : élaborer des propositions concrètes pour réformer le secteur judiciaire au Sénégal, en mettant l’accent […]