vendredi, février 23 2024

En Afrique, tout comme dans plusieurs autres Etats du continent, les fléaux que sont la corruption et le détournement de deniers publics continuent de faire ravage. C’est dans cette dynamique que le ministre de la Communication Mahamadou Zada, a été conduit en prison. Alors, au Niger principalement, la fermeté et le caractère incisif du gouvernement pour dissuader les fautifs s’intensifie. 

Mahamadou Zada est trempé dans un scandale financier qui existe bien avant son entrée dans le gouvernement. Il est accusé de détournement de fonds. Hier mardi 19 avril 2022, il a donc été placé sous mandat de dépôt à la suite de son audition par un juge d’instruction du pôle économique et financier. Cette incarcération d’un ministre en exercice est une première au Niger.

Mahamadou Zada écroué

Concrètement, Mahamadou Zada aurait rendu introuvable une somme de 3 milliards de francs CFA. Cette somme était initialement destinée à la coopérative de microfinance dénommée Taanadi et générer des bénéfices. Mais à la grande surprise de tous, la somme d’argent n’a pas été enregistrée dans les livres comptables de la coopérative.

Les faits qui sont reprochés à Mahamadou Zada se sont passés avant sa nomination. C’est-à-dire quand il était encore à la direction de la Société du patrimoine des mines du Niger (Sopamin) avant sa nomination. Alors en attendant que les investigations se poursuivent, il a été placé sous mandat de dépôt à la prison civile de Kollo où il y a passé sa première nuit.

Tout compte fait, le juge en charge de l’affaire est résolu à faire tout ce qu’il faut pour retrouver les traces des milliards disparus.

Lire aussi: ARRIVÉE DE LA FORCE TAKUBA AU NIGER : L’OPPOSITION EXIGE DES ÉCLAIRCISSEMENTS

Une grande désolidarisation

Du coté des siens, le Mouvement patriotique pour la République (MPR), c’est la grande désolidarisation autour de Mahamadou Zada. Pour le moment, il est comme lâché par les membres de son parti. Aucun message de soutien de la part de ces derniers. Même son de cloche du côté du gouvernement, personne ne veut être entachée par ce scandale.

Au cours de cette première année du mandat du président Mohamed Bazoum, plus d’une trentaine de hauts cadres de l’État sont déjà sous les verrous pour des affaires similaires. Cette incarcération de Mahamadou Zada, est une nouvelle fois, un message fort passé aux membres de l’administration qui se livrent à de telles pratiques. Car celles-ci minent sérieusement le développement du pays.

Quoi qu’il en soit, les justifications du placement des 3 milliards de francs CFA sont attendues de Mahamadou Zada.

 

Sandrine A

Previous

Eradication du terrorisme : l’armée malienne renforce son arsenal

Next

RDC : augmentation de 30% des salaires des fonctionnaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]