samedi, mars 2 2024

Pour apporter leur pierre au développement de leur pays le Togo, de nouveaux jeunes diplômés de la troisième promotion du Programme présidentiel d’excellence (PPE) sont prêts à servir la nation. Leur cérémonie d’accueil et d’intégration dans l’administration publique s’est tenue le vendredi ce 02 juin 2023. Elle a d’ailleurs été présidée par Madame Sandra Ablamba Johnson, le ministre, Secrétaire général de la Présidence de la République du Togo.

Lancé en 2019, le Programme présidentiel d’excellence (PPE) a été initié par le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé. Ceci dans le but d’apporter une meilleure réponse aux attentes de l’économie nationale et du développement durable et concerté du Togo. Il offre chaque année à partir de 2021, aux étudiants et jeunes professionnels togolais deux types de formations intensives que sont le Programme « Jeunes Diplômés » et le Programme master. Pour donc garantir l’excellence recherchée, le PPE est conçu pour être complémentaire aux études académiques et préparer les étudiants et les jeunes professionnels à rejoindre l’administration publique. A cet effet, le Programme qui est à sa quatrième promotion repose sur quatre piliers à savoir les compétences professionnelles, le leadership, l’ouverture sur le monde et la Feuille de route gouvernementale Togo 2025.

Le PPE, un programme innovant de Faure Gnassingbé

D’après le ministre, Sandra Ablamba Johnson, le PPE tient avant tout de la vision du chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé de contribuer au développement du pays en misant sur une jeunesse compétente. Et cela passe donc naturellement par une formation de qualité des jeunes. Ce qui aura don pour impact de renforcer le capital humain, de moderniser l’administration publique et de faire de la jeunesse togolaise un partenaire privilégié du développement du pays.

Pour donc y parvenir, les vingt-deux (22) jeunes diplômés de ladite promotion sont conviés à cultiver au quotidien les valeurs républicaines et professionnelles chères au Président de la République. Il s’agit notamment de l’excellence, l’apprentissage, la collaboration, l’esprit d’entreprise et le service à la nation.

« Je vous invite à nourrir l’administration par votre dynamisme et votre vivacité. Le chef de l’Etat veut une administration publique dynamique où les Togolais travaillent avec un esprit d’entreprise. Gardez à l’esprit, le service à la nation et n’hésitez surtout pas à partager votre expertise acquise tout au long de vos parcours avec vos collègues, vos nouveaux alliés sur la route du développement national », a exhorté Sandra Ablamba Johnson.

Lire Aussi : GROUPES JIHADISTES AU TOGO : FAURE GNASSINGBÉ SORT DU SILENCE

Un engagement indéniable à servir la nation

En plus de leurs expériences professionnelles initiales, pendant dix-huit mois de formation pratique, ces jeunes togolais disposent désormais de nouvelles compétences en leadership, communication, gestion de projet, résolution de problèmes, pensée analytique et en esprit critique. Ce qui leur permettrait d’apporter aisément leur plus-value à la mise en œuvre effective des projets structurants de la Feuille de route gouvernementale Togo 2025.

Ces brillants esprits, fraîchement éduqués et porteurs d’une vision ambitieuse, sont prêts à laisser leur empreinte sur la société. Armés d’une éducation de qualité et d’une volonté inébranlable, ces talents émergents sont bien décidés à façonner l’avenir du Togo. Leur formation au sein du PPE, qui leur a offert une préparation complète et rigoureuse, leur a permis d’acquérir les compétences nécessaires pour relever les défis complexes de leur époque. Désormais, ces jeunes diplômés sont prêts à mettre en pratique leurs connaissances et à contribuer de manière significative au développement du capital humain de leur pays.

« Il est question d’apporter de l’innovation, une touche neuve aux questions de résolution des problèmes, de transformation structurelle et productivité dans les secteurs à fort potentiel, bien évidemment apprendre des aînés qui sont sur le terrain. Je suis honoré et j’ai hâte de travailler dans mon ministère d’attache. Je remercie le chef de l’Etat pour cette noble initiative qui met la jeunesse togolaise au centre du développement économique et social de notre pays » a déclaré une nouvelle recrue.

Depuis son lancement, 140 jeunes togolais ont été enrôlés dont 80 déjà intégré l’administration publique et 60 en formation. L‘encadrement et la formation des jeunes togolais ont été assurés par le cabinet SHARE.

 

Tony A.

Previous

Chômage mondial : prévisions optimistes de l'OIT pour 2023, mais des inégalités régionales persistent

Next

Présidentielle 2024 au Sénégal sans Ousmane Sonko ? Macky Sall dos au mur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]