samedi, avril 20 2024

Pour mieux sécuriser les frontières ghanéennes afin d’éviter d’éventuelles intrusions des étrangers pour le vote, des mesures fortes ont été prises. Les élections présidentielles au Ghana sont prévues pour le 7 décembre prochain.

Un déploiement de drones tout au long des frontières ghanéennes sera effectif pour palier à ce problème. C’est donc le Directeur des affaires publiques du SIG, le surintendant Michael Amoako-Attah, qui l’a annoncé dans une émission.

Une sécurisation des frontières ghanéennes

Les différents accès ont été fermés afin de lutter efficacement contre la propagation de la pandémie du coronavirus. Le service d’immigration du Ghana (SIG) a laissé entendre que des drones pourraient être utilisés lors des élections du 7 décembre pour patrouiller les frontières ghanéennes. Le surintendant Michael Amoako-Attah a déclaré que les patrouilles et autres tâches opérationnelles avaient été renforcées.

Selon lui, le ministre du secteur avait acquis des drones pour aider à la surveillance et qu’il était donc probable que les drones puissent être déployés. « Au moment où nous parlons, des caméras de surveillance sont en train d’être placées à certains des principaux points d’entrées vidéosurveillance afin de garder un œil sur les frontières », a-t-il déclaré. « Nous accédons progressivement à cette technologie de surveillance », a ajouté M. Amoako-Attah.

« Au moment où nous parlons, les frontières sont toujours verrouillées… Nous avons nos officiers. Des patrouilles aux frontières, des unités d’intervention rapide patrouillant toutes les frontières et s’assurant également que les routes non approuvées ne sont pas utilisées », a-t-il indiqué.

Une collaboration avec les pays frontaliers

Les autorités ghanéennes travaillent ainsi de concert avec les pays voisins afin de mieux contrôler les frontières  ghanéennes. « Permettez-moi de dire que les communautés frontalières collaborent avec nous et fournissent des informations sur les routes non approuvées et que nous effectuons des patrouilles sérieuses dans ces zones. Donc si quelqu’un a pu les utiliser et essaie maintenant de revenir, ce sera difficile », a-t-il martelé.

Par ailleurs, il a aussi tenu à prévenir que les sanctions seront appliquées à tous ceux qui tenteront de violer ce protocole sécuritaire. « Le commandant en chef dit que les frontières sont fermées et qu’il est de notre devoir de veiller à ce que les directives du président soient appliquées. Toute violation signifie que nous avons fait preuve de négligence et c’est ce qui a provoqué le tollé lors du processus d’inscription. Une entrave sera sanctionnée, sévèrement punie et passible d’emprisonnement », a-t-il ajouté.

Lire aussi : GHANA : LES CANDIDATS OFFICIALISENT LEURS CANDIDATURES POUR LA PROCHAINE PRÉSIDENTIELLE

Previous

Présidentielle au Burkina Faso : malgré les irrégularités constatées, l’opposition reste républicaine face aux résultats provisoires

Next

Burkina Faso : de lourdes charges sur les épaules du président réélu Roch Marc Christian Kaboré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

5ème République : le Togo adopte à l'unanimité une nouvelle Constitution

5ème République : les députés togolais adoptent à l’unanimité une nouvelle Constitution

Investigateur Africain

Dans un moment historique empreint de changement et d’espérance, le Togo franchit une étape décisive vers une transformation politique majeure (5ème République). Après des délibérations intenses et une relecture minutieuse, ce vendredi 19 avril 2024 en séance plénière, les députés togolais ont voté à l’unanimité en faveur de l’adoption d’une nouvelle constitution. La nouvelle constitution […]

DIETRICH Thomas Pierre déclaré coupable du délit d’entrée illégale sur le territoire togolais

DIETRICH Thomas Pierre déclaré coupable du délit d’entrée illégale sur le territoire togolais

Investigateur Africain

Suite à l’expulsion du français DIETRICH Thomas Pierre du sol togolais, le procureur de la République a tenu à faire des éclaircissements sur la situation. Les explications ont donc été données via un communiqué paru le 18 avril 2024. DIETRICH Thomas Pierre, un imposteur COMMUNIQUE DU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE Le 03 avril 2024, monsieur […]

Va-t-on vers l’adoption définitive de la nouvelle constitution au Togo avant le 29 avril prochain ?

Va-t-on vers l’adoption définitive de la nouvelle constitution au Togo avant le 29 avril prochain ?

Rédaction

Après de larges consultations menées par les députés togolais avec toutes les parties prenantes de la vie nationale, le pays se tient au seuil d’un moment historique. Celui de redéfinir les fondements de son gouvernement et de sa société après relecture du nouveau projet de constitution. Le Togo va-t-il finalement passer d’un régime fort présidentiel […]