samedi, avril 20 2024

Les ateliers sankaristes ont eu lieu ce vendredi 29 mars 2024 à Bobo-Dioulasso, dans la salle de conférence de la cité universitaire Belleville. Ils étaient centrés sur le thème « Employabilité des jeunes : les défis et les perspectives d’emploi ». Cette initiative fait suite aux étapes précédentes qui se sont déroulées à Koudougou et Ouagadougou. Les ateliers sankaristes visent à promouvoir l’employabilité des jeunes en s’inspirant des idéologies du père de la révolution burkinabè, Thomas Sankara.

Hassane Bationo, commissaire général de l’événement, explique que ces ateliers ont pour objectif de dépoussiérer l’idéologie de Thomas Sankara et de proposer des solutions face aux défis actuels du chômage et de l’insécurité. Lors de cette conférence, trois communications ont été présentées. Elles ont abordé des thèmes tels que l’analyse des programmes d’emploi des jeunes, les nouvelles perspectives d’emploi, et l’entrepreneuriat chez les jeunes. Les intervenants, dont Yaya Kafando et Cissé Oumar TIEMOGO, ont partagé leurs expériences et ont offert des perspectives concrètes aux jeunes participants. De plus, des initiatives et des opportunités de formation et d’insertion professionnelle, soutenues par le ministère de la jeunesse, ont été mises en avant pour favoriser l’employabilité des jeunes au Burkina Faso.

Les ateliers sankaristes pour des perspectives concrètes aux jeunes

Les ateliers sankaristes Pour Bationo, toutes ces communications permettent non seulement donner des armes nécessaires à l’ensemble des jeunes burkinabè pour faire face aux défis du chômage mais aussi et surtout leur proposer des alternatives pour s’auto-employer. « Vous savez, l’État burkinabè ne pourra pas toquer à toutes les portes pour dire voici un cahier d’emploi pour se stabiliser socialement. Donc à travers ces ateliers, nous essayons d’outiller les jeunes du point de vue entrepreneurial, leur dire que désormais il est possible qu’ils utilisent leurs capacités, leur formation au niveau des universités pour aller chercher de l’emploi mais aussi pour en créer », a-t-il fait savoir.

Lire Aussi : OUAGADOUGOU : LES ATELIERS SANKARISTES ABORDENT LA QUESTION DES FAKE NEWS

Yaya Kafando, chef de service entrepreneurial des jeunes au niveau de la direction régionale de la jeunesse des Hauts-Bassins, a souligné dans sa communication les opportunités de formation et d’insertion professionnelle offertes par le ministère de la jeunesse aux jeunes du Burkina Faso. « Les jeunes doivent se rapprocher de la direction pour obtenir des informations sur les opportunités disponibles, telles que les permis de conduire, les centres de formations professionnelles, et les réformes engagées par le ministère », a-t-il expliqué. Le PDG de Afriknature, Cissé Oumar TIEMOGO, a également partagé son expérience en encourageant les jeunes à voir les difficultés comme des opportunités. Il les a invités à croire en leurs capacités et à devenir responsables de leur destin, soulignant que cette attitude peut les conduire à devenir des entrepreneurs prospères. Les ateliers sankaristes

Les ateliers sankaristes, initiés par le mouvement Deux heures pour nous, deux heures pour Kamita avec le soutien de SIGMA CORPORATION, visent à inspirer les jeunes, les encourager à l’auto-emploi, et à contribuer au développement économique et social du Burkina Faso.

 

 

 

Previous

Détention du gabonais Ismaël Agnagano à Bangui : espionnage ou tentative de spoliation ?

Next

Dialogue national inclusif au Gabon : Enjeux, attentes et perspectives

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

5ème République : le Togo adopte à l'unanimité une nouvelle Constitution

5ème République : les députés togolais adoptent à l’unanimité une nouvelle Constitution

Investigateur Africain

Dans un moment historique empreint de changement et d’espérance, le Togo franchit une étape décisive vers une transformation politique majeure (5ème République). Après des délibérations intenses et une relecture minutieuse, ce vendredi 19 avril 2024 en séance plénière, les députés togolais ont voté à l’unanimité en faveur de l’adoption d’une nouvelle constitution. La nouvelle constitution […]

DIETRICH Thomas Pierre déclaré coupable du délit d’entrée illégale sur le territoire togolais

DIETRICH Thomas Pierre déclaré coupable du délit d’entrée illégale sur le territoire togolais

Investigateur Africain

Suite à l’expulsion du français DIETRICH Thomas Pierre du sol togolais, le procureur de la République a tenu à faire des éclaircissements sur la situation. Les explications ont donc été données via un communiqué paru le 18 avril 2024. DIETRICH Thomas Pierre, un imposteur COMMUNIQUE DU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE Le 03 avril 2024, monsieur […]

Va-t-on vers l’adoption définitive de la nouvelle constitution au Togo avant le 29 avril prochain ?

Va-t-on vers l’adoption définitive de la nouvelle constitution au Togo avant le 29 avril prochain ?

Rédaction

Après de larges consultations menées par les députés togolais avec toutes les parties prenantes de la vie nationale, le pays se tient au seuil d’un moment historique. Celui de redéfinir les fondements de son gouvernement et de sa société après relecture du nouveau projet de constitution. Le Togo va-t-il finalement passer d’un régime fort présidentiel […]