samedi, mars 2 2024

En dépit des récentes sanctions formulées à l’endroit des putschistes guinéens, la Cédéao, instance sous régionale, veille au grain pour un succès de la transition. Elle reste résolument engagée à œuvrer à un retour rapide à l’ordre constitutionnel. Pour cela, une troisième mission a été dépêchée à Conakry depuis le jeudi 28 octobre.

La mission de haut niveau de la Cédéao est composée d’éminentes personnalités. Elle a sa tête Jean-Claude Kassi Brou accompagné du général Francis Béhanzin, commissaire aux Affaires politiques et à la Sécurité. Uzochukwu Anyiam, Eugène Etché, Sérigne Ka et Francis Oké font également partis du voyage. Ils ont jusqu’au samedi 30 octobre pour s’entretenir sur divers plans avec les autorités de la transition guinéenne.

Faire de la transition guinéenne une réussite

Selon Jean-Claude Kassi Brou, patron de la commission de la Cédéao, la rencontre avec les militaires au pouvoir est un impératif. Car après une pression constante et des interpellations multiples, il était nécessaire d’évaluer les avancées en ce qui concerne cette transition. C’est dans cette ligne que la Cédao pourrait apporter son aide conséquente pour un retour à la normale.

« Nous sommes là pour rencontrer les autorités, faire un peu le point et voir surtout dans quelle mesure la Cédéao peut accompagner de manière pratique, de manière concrète, le processus en cours », a expliqué Jean-Claude Kassi Brou. « L’objectif qu’on souhaite et qu’on recherche, c’est vraiment de pouvoir aider la République de Guinée à retrouver, à travers une transition réussie, le retour à l’ordre constitutionnel », a-t-il renchérit.

Lire aussi: CHARTE DE TRANSITION EN GUINÉE : A QUAND LES ÉLECTIONS ?

Des efforts des militaires au pouvoir

Plus de sept semaines après le coup d’Etat du 5 septembre 2021, la junte dirigée par le colonel Mamadi Doumbouya tente avec ardeur de mener les choses à bien. A cet effet, un premier ministre de la transition a été nommé comme convenu. Cet homme n’est autre que Mohamed Beavogui.

Outre cette nomination, quelques membres du nouveau gouvernement de la transition sont aussi connus. La mise au complet des 25 membres devant composer ce gouvernement est fortement attendue.

« Depuis le dernier sommet extraordinaire de la Cédéao, il y a eu plusieurs actions, plusieurs décisions qui ont été prises. La transition a produit une charte, il y a des nominations importantes qui ont été faites et le gouvernement se met en place progressivement », a précisé Jean-Claude Kassi Brou. Ceci dit, il y a de quoi soutenir la République de Guinée dans cette période transitoire.

Lire aussi: TRANSITION EN GUINÉE: LA CÉDÉAO PREND-ELLE LE CONTREPIED DE L’OIF ?

 

Sandrine A

Previous

Endettement: la Côte d’Ivoire ne remboursera pas la France l’année prochaine

Next

Mali: les populations ordonnent aux forces étrangères de plier bagage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]