samedi, février 24 2024

Après avoir perdu son poste de députée il y a quelques jours, l’ex-première ministre Aminata Touré se lance dans une bataille active contre le pouvoir. Face à la presse hier jeudi 26 janvier, elle a affirmé son appartenance à l’opposition. Un appel retentissant est d’ores et déjà lancé contre le supposé troisième mandat du président Macky Sall.

Depuis sa non sélection comme président de l’assemblée nationale, Aminata Touré est engagé dans un bras de fer contre le président actuel. Dès lors l’ancien allié est devenu aujourd’hui l’ennemi numéro un.

Hargne renforcée pour Aminata Touré

Déchue de son poste de députée, après un vote du bureau de l’Assemblée nationale mardi soir, Aminata Touré est plus que convaincu du bien-fondé de sa bataille contre Macky Sall. Elle y voit dans les mesures ou décisions prises, des actions savamment menées pour l’écarter et la discréditer. Toutefois, elle ne se laisserait pas faire. « Je me battrai jusqu’à mon dernier souffle », assure Aminata Touré.

Elle entend batailler jusqu’à obtention de sa victoire. De plus, elle estime que la loi a été violée pour la mettre hors-jeu. « Je n’ai jamais écrit de lettre de démission qui annonçait une démission de l’APR [l’Alliance pour la République, son parti, NDLR] ni de Benno Bokk Yakaar [sa coalition]. Je n’ai même pas été entendue, ne serait-ce que par pur formalisme, par une instance, ni de l’APR, ni de Beno Bokk Yakaar, dont je fus la tête de liste des élections législatives il y a moins de six mois », a-t-elle expliqué.

Lire Aussi : SÉNÉGAL : AMINATA TOURÉ ROMPT AVEC LE PRÉSIDENT MACKY SALL, LES MOTIFS

Non au troisième mandat du président Macky Sall

Pour ce qui est de la nouvelle position de l’ancienne fidèle du président Macky Sall sur l’échiquier politique sénégalais, cela s’annonce comme une évidence. Elle fait partie désormais de l’opposition même si elle n’a formellement démissionné du parti présidentiel ou de la coalition au pouvoir. « Je suis ancrée dans l’opposition », a-t-elle fait savoir.

Elle appelle d’ailleurs à se liguer contre le troisième mandat du président sortant. Pour ce faire, elle appelle à la création d’une plateforme nationale pour la défense de la démocratie. « Cette plateforme devrait être ouverte à tous les démocrates qui veulent faire face à cette tentative d’utiliser la force telle que le prévoit le président Macky Sall. », a-t-elle précisé. Quoi qu’il en soit barrage sera fait au passage en force pour un troisième mandat en 2024.

 

El Professor

Previous

Délestages en Afrique du Sud : des milliers de personnes protestent dans les rues

Next

Souveraineté alimentaire : le Togo se fait entendre au Sommet Dakar 2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]