dimanche, février 25 2024

L’inflation au Ghana atteint de plus en plus, un point difficilement soutenable pour les populations. Ces dernières ont donc décidé de dénoncer les effets de la crise économique, en manifestant dans les rues de la capitale Accra. Elles appellent surtout les autorités à trouver des solutions idoines.

Actuellement, l’inflation au Ghana est estimée à 37%, un taux qui inquiète sérieusement. Pour donc rassurer ses concitoyens, le président ghanéen Nana Akufo-Addo s’est même exprimé à travers un important discours. Il a promis rétablir au plus tôt l’ordre sur les marchés pour contrer la dépréciation du cedi. A cela s’ajoute une ferme volonté de soutenir la production locale afin de réduire la dépendance aux produits importés. Mais son intervention dans le cadre cette inflation au Ghana, a peu convaincu les ghanéens.

Lire aussi :   INFLATION AU GHANA : L’INACTION DU GOUVERNEMENT DÉNONCÉE

Inflation au Ghana, Nana Akufo-Addo poussé à la sortie

Quand bien même, le président ghanéen ait annoncé des mesures apparemment rassurantes, les citoyens se montrent intransigeants. Ils souhaitent plutôt la démission du président Nana Akufo-Addo et celle du ministre des Finances Ken Ofori-Atta. Ils estiment qu’ils ont tous deux, mal géré jusque-là cette inflation au Ghana.

Ce positionnement drastique des manifestants s’explique surtout par le fait que Nana Akufo-Addo ait sollicité un prêt du FMI, le Fonds monétaire international. Un appel à l’aide qui n’est pas du tout apprécié par les ghanéens. Rappelons qu’en 2016, le président Nana Akufo-Addo avait promis de se passer désormais de l’aide internationale. Ce qui a d’ailleurs valu son élection. Mais aujourd’hui la donne a changé.

Soulignons que depuis le début de l’année, le cedi, la monnaie nationale, s’est drastiquement effondrée. Sa valeur a chuté de 20 % face au dollar. Ce qui n’est pas sans incidence sur les conditions de vie des populations. Celles-ci ont donc du mal à joindre les deux bouts. Ceci d’autant plus que les prix des produits ont littéralement augmenté.

 

El Professor

Previous

Sénégal : Ousmane Sonko convoqué devant le doyen des juges d’instruction

Next

Crash d’avion dans le lac Victoria : la Tanzanie en deuil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

BURKINA FASO : LES ATELIERS SANKARISTES PRENNENT VIE A KOUDOUGOU

BURKINA FASO : LES ATELIERS SANKARISTES PRENNENT VIE A KOUDOUGOU

Rédaction

Le vendredi 23 février 2024, a eu lieu à la résidence Cendrillon à Koudougou, le lancement officiel des Ateliers Sankaristes. Lesquels font référence à des sessions de formation, de discussion ou d’éducation basées sur les idéaux et la philosophie de Thomas Sankara, l’ancien président du Burkina Faso. C’est à l’occasion d’une conférence de presse conduite […]

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]