vendredi, février 23 2024

Dans les rues animées de Lomé, la capitale du Togo, un fichier interminable de véhicules attend patiemment, moteurs éteints, que le précieux liquide soit disponible. C’est une scène devenue trop familière ces derniers jours, alors que le Togo fait face à une pénurie d’essence qui affecte profondément la vie quotidienne de ses citoyens et l’économie du pays. Cette crise, bien que temporaire dans sa nature, révèle des enjeux plus profonds liés à la dépendance à l’importation de carburant, à la fluctuation des prix du pétrole sur les marchés internationaux, et à la nécessité d’une politique énergétique résiliente.

Quelles sont les causes immédiates et les facteurs sous-jacents qui ont contribué à cette pénurie d’essence au Togo ? Qu’en est il des répercussions dévastatrices sur la population et l’économie, ainsi que les mesures prises par le gouvernement pour atténuer l’impact ? Quels enseignements le Togo pourrait-il tirer de cette situation pour éviter de futures pénuries et promouvoir une politique énergétique plus durable. La pénurie d’essence au Togo est bien plus qu’un simple désagrément pour les conducteurs. Elle met en lumière les défis complexes auxquels le pays est confronté en matière d’approvisionnement en énergie et la nécessité pressante d’une vision à long terme pour garantir la stabilité énergétique.

Les coulisses de cette crise d’essence au Togo

Selon les informations recueillies, les causes immédiates de cette pénurie d’essence au Togo seraient apparemment liées à des problèmes d’approvisionnement ayant occasionné des retards dans l’importation de carburant. A cela s’ajoute des problèmes logistiques imputables à une prétendue grève des transporteurs de cette précieuse denrée.

Les facteurs sous-jacents quant à eux incluent des défis structurels tels que la dépendance à l’importation de carburant, la fluctuation des prix du pétrole sur les marchés internationaux, et les questions liées à la gestion des réserves stratégiques. Tout cela s’est rapidement mué en un manque difficile à vivre pour les citoyens togolais pris de court par la situation.

Bientôt 3 jours, la pénurie d’essence affecte cruellement la vie quotidienne des citoyens togolais en limitant leur mobilité, en entraînant des hausses de prix des biens de consommation et en perturbant les activités économiques. Quand bien même les autorités compétentes ont rassuré d’un retour rapide à la normal, les nerfs sont à vif et la patience des citoyens profondément éprouvée.

Lire Aussi : GABON : UN AUTRE MINISTRE D’ALI BONGO INQUIÉTÉ PAR LES PUTSCHISTES

La pénurie d’essence au Togo, une menace pour la mobilité et l’économie

penurie d'essence au Togo « C’est depuis dimanche après-midi que je suis à la recherche de carburant pour la semaine sans succès. Même hier lundi je n’ai pas réussi à m’en procurer. Chez les vendeurs à la sauvette (Boudè), l’essence coute 2000 ou 2500 FCFA le litre. J’ai dû garer ma voiture quelque part et suis rentré à la maison à moto. Même avec les z-man, les tarifs ont carrément doublé voire triplé. Cette pénurie d’essence dans les stations me dérange énormément. Je ne suis pas le seul, tous les togolais sont concernés », s’est plaint Roger, un citoyen dans la file d’attente à la station Zener d’Agoè 2 lions depuis plus d’une heure et dépité par la situation.

Même son de cloche chez Stéphane, « sans carburant, il n’y a pas le déplacement. On est cloué. J’ai dépensé pour le transport ce matin plus de 5000 FCFA pour des trajets qu’on faisait à moins de 1000 FCFA. C’est déplorable. Le gouvernement doit faire quelque chose et vite », interpelle-t-il. Chez les conducteurs de taxi moto, la spéculation autour des prix de transport se justifie. « Ce manque de carburant a fait que les vendeurs d’essence aux bords des rues nous arnaquent. Chez eux l’essence est à 2000f le litre. Et on est obligé d’acheter si on veut gagner notre pain quotidien (…) donc c’est normal que le prix des trajets connaisse également une hausse pour pouvoir rentabiliser à la fin de la journée », a expliqué Kossi. penurie d'essence au Togo

L’anticipation et la crainte d’une crise qui dure oscillent dans l’esprit de Mireille, cadre de banque venue s’approvisionner. « J’avais une réserve mais je ne sais pas quand ça va se stabiliser. Alors je suis venu faire le plein dans cette station encore en service. Jai du laisser mon boulot pour faire cette interminable queue. En plus, ça fait des heures que j’attends. J’avoue que ça m’agace sincèrement. J’espère surtout ne pas repartir bredouille », a-t-elle confié.

Vers d’autres solutions énergétiques

Jusque-là, les répercussions économiques subies par les populations, sont grandes. On peut citer entre autres, une baisse de la production, des pertes pour les entreprises de transport et une augmentation des coûts de production. Les secteurs les plus touchés par cette rareté de l’essence sont le transport, la logistique, l’agriculture, le commerce et d’autres industries dépendantes de l’essence.

Tout compte fait, cette pénurie d’essence pourrait influencer les politiques énergétiques futures en encourageant la diversification des sources d’énergie. Le développement de sources d’énergie alternatives et l’amélioration de la gestion des réserves stratégiques pourraient être des les solutions qui pouvant façonner l’avenir énergétique du Togo.

 

Tony A.

Previous

Gabon : un autre ministre d’Ali Bongo inquiété par les putschistes

Next

Guerre au Soudan : Khartoum vit les combats les plus violents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]