mercredi, février 28 2024

Depuis quelques mois, le conflit soudanais, qui perdure a pris un tournant alarmant avec des affrontements d’une violence inouïe. Ravagée et tourmentée par les combats, Khartoum connaît actuellement des heures sombres qui ne cessent de s’intensifier. La ville de Khartoum, capitale du Soudan, est le théâtre de violents affrontements qui font trembler ses rues et ses habitants.

Ce conflit soudanais, opposant l’armée sous la direction du général Abdel Fattah al-Burhane aux Forces de soutien rapide (FSR), dirigées par son ancien adjoint, Mohamed Hamdan Daglo a débuté mi-avril 2023. Les zones les plus touchées par les combats sont principalement Khartoum, la capitale, et la région occidentale du Darfour. Jusqu’à récemment, Port-Soudan, qui abrite le seul aéroport opérationnel du pays et sert de base au centre logistique de l’ONU, avait été préservée de ces violences dévastatrices. Cependant, l’apaisement relatif de cette ville stratégique a été rompu dernièrement, alors que les affrontements, ayant déjà coûté la vie à des milliers de personnes et contraint des millions d’autres à fuir, ont finalement gagné du terrain en son sein.

Un conflit soudanais de plus en plus alarmant

Durant le week-end écoulé, les Forces de soutien rapide (FSR), placées sous le commandement du général Mohamed Hamdan Daglo, plus connu sous le nom d’Hemedti, ont déclenché une offensive majeure en prenant pour cible le quartier général de l’armée. Ce dernier est situé en plein cœur de la capitale. Suite à cette attaque, le quartier général se trouve actuellement encerclé, plongeant ainsi la capitale soudanaise dans une tension palpable.

D’après les informations recueillies par le Sudan War Monitor, une entité spécialisée dans l’analyse du conflit soudanais, les Forces de soutien rapides ont initié cette attaque de grande envergure samedi dernier contre le quartier général de l’armée avec l’utilisation de chars et d’artillerie lourde.

Lire Aussi : GUERRE AU SOUDAN : « LA SOUFFRANCE HUMAINE NE FAIT QUE CONTINUER »

Une issue toujours recherchée

Selon les rapports de cette même organisation, les troupes du général Hemedti ont été contraintes de battre en retraite sous la riposte de l’armée, qui a réagi en déclenchant des frappes aériennes. Cette confrontation a provoqué d’importants dégâts matériels, notamment la destruction de plusieurs bâtiments avoisinants, parmi lesquels figure la tour en verre abritant les locaux de la compagnie pétrolière du Soudan. De plus, le ministère de la Justice a été touché par les flammes au cours de ces événements.

A quand la fin de ce conflit soudanais dont les populations sont les grandes victimes ? Il faut rappeler que les différentes négociations menées pour mettre fin à cette guerre n’ont toujours pas abouti. Dans ce contexte de guerre meurtrière, où les enjeux politiques et géopolitiques se mêlent inextricablement à la souffrance humaine, une solution de sortie de crise est vivement attendue.

 

Tony A.

Previous

Togo : Quel impact de la pénurie d'essence sur la vie quotidienne des citoyens ?

Next

Mères célibataires en Afrique : Héroïnes méconnues d'une lutte quotidienne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]