lundi, juin 24 2024

Ces derniers mois, la Sonacos (société nationale de commerce des oléagineux), la compagnie huilière nationale éprouve d’énormes difficultés à faire tourner ses usines. Ces dysfonctionnements sont provoqués par un sérieux manque d’arachides quand bien même la campagne arachidière bat actuellement son plein et jusqu’en Avril prochain.

Outre cette principale cause, les déboires de la Sonacos sont aussi dus à la mauvaise récolte des agriculteurs. A cela s’ajoute la rude la concurrence des acheteurs étrangers qui met en difficulté les producteurs d’huile implantés dans le pays.

De maigres stocks pour la Sonacos

Que ce soit à Diourbel ou dans les autres huileries de la Sonacos, le manque d’arachides fait fureur et impacte durement le fonctionnement de ladite société. Les emplois sont d’ailleurs menacés car certaines unités de transformation sont à l’arrêt faute de graines. Car les acheteurs étrangers ont acheté à des prix agressifs une grande partie des stocks.

« Cette année, on est à peu près à 2 500 tonnes au niveau de Diourbel. À cette date, l’année dernière, on avait récolté 36 000 tonnes. Les graines ont tardé à venir à cause de la spéculation du prix au niveau des producteurs. La raison pour laquelle la Sonacos s’est un peu réajustée », a expliqué Doudou Niang chef du service achats graines.

Lire Aussi : NIGER: L’INCENDIE D’UNE CLASSE EN PAILLOTE PROVOQUE LA MORT DE TROIS ÉLÈVES

Des solutions alternatives

Pour se sortir de cette situation, la compagnie huilière mise sur plusieurs solutions alternative. Elle mise entre autres sur une diversification de ces activités. A savoir la javellerie, la vinaigrerie et l’aliment de bétail. Ces activités connexes devraient permettre de pérenniser l’entreprise. Par ailleurs, elle mise également sur des accords particuliers avec les producteurs d’arachides pour avoir un droit de préférence. C’est à dire un minimum de graines garanti.

« Nous avons la contractualisation d’un système que nous avons mis en place entre la Sonacos et certains producteurs. Nous leur prêtons des semences à la veille de l’hivernage et après la récolte, ils nous remboursent les semences et nous vendent leur surplus de production », explique Modou Diagne Fada, directeur général de la Sonacos.

 

El Professor

Previous

Niger: l'incendie d'une classe en paillote provoque la mort de trois élèves

Next

Sécurité en Afrique : « Nous devons rechercher des solutions concrètes pour sortir de l'impasse », interpelle Sergueï Lavrov

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Contrôle des prix au Sénégal : Une mesure cruciale pour assurer l'impact des baisses tarifaires

Contrôle des prix au Sénégal : Une mesure cruciale pour assurer l’impact des baisses tarifaires

Investigateur Africain

Le Sénégal a récemment annoncé des mesures visant à réduire les prix des produits de consommation courante tels que le riz, l’huile et le pain, en réponse aux préoccupations croissantes concernant le coût de la vie. Cette décision, prise le 13 juin 2024, intervient dans un contexte où de nombreux ménages sénégalais ressentent une pression […]

Enlèvement au Niger : Le FPJ exige la libération de Bazoum en échange du Préfet de Bilma

Enlèvement au Niger : Le FPJ exige la libération de Bazoum en échange du Préfet de Bilma

Investigateur Africain

Alors que la junte nigérienne avait confirmé l’enlèvement vendredi 21 juin du préfet de Bilma et de sa délégation, cette même attaque a été revendiquée samedi 22 juin par le Front patriotique pour la justice (FPJ). Ce groupe politico-militaire, dont c’est la première action connue, diffère du Front patriotique pour la libération (FPL), qui a […]

Bangui : Les habitants terrifiés par les vols et assassinats

Insécurité à Bangui : Les habitants terrifiés par les vols et assassinats

Investigateur Africain

En Centrafrique, la capitale Bangui est en proie à une vague de vols à main armée et d’assassinats, plongeant ses habitants dans l’anxiété et l’inquiétude. Les quartiers sud et est de la ville sont particulièrement touchés, avec des incidents violents devenus monnaie courante. Les habitants appellent les autorités à renforcer la sécurité pour endiguer cette […]