lundi, juin 24 2024

Au Togo, le ministre de l’économie et des finances, Sani Yaya, a lancé l’évaluation du système de gestion des finances publiques. C’était ce 17 mai, à la faveur d’une cérémonie à laquelle a assisté Joaquín Tasso Vilallonga, chef de la Délégation de l’Union Européenne au Togo qui appuie l’évaluation.

“Le présent événement revêt une importance capitale pour notre pays, eu égard à la nécessité de faire cet exercice en vue d’apprécier les progrès accomplis depuis 2016, d’identifier des faiblesses et les nouveaux enjeux afin d’actualiser le plan d’actions des réformes des finances publiques pour les années futures”, a t-il lancé au début de la cérémonie.

Une nouvelle évaluation des finances publiques avec la méthodologie PEFA

Notons que cette évaluation du système de gestion des finances publiques du Togo, sera réalisée sur la base de la méthodologie PEFA. Une méthodologie décrivant l’environnement économique du secteur public et examinant la nature de la stratégie et de la programmation des politiques. Elle analyse aussi comment les décisions budgétaires sont appliquées.

Cette évaluation couvrira les exercices 2018-2020. Elle devrait, selon les indications officielles, permettre d’assainir davantage la gestion des finances publiques. Et ce dans la perspective de la mise en œuvre des projets portés par le Togo et contenus dans la Feuille de route gouvernementale 2025.

Lire aussi : AU TOGO, LE PARLEMENT ACTE LA RÉFORME DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE DU TOGO (CCIT)

Une méthodolgie à 360 degré

En rappel, la méthode PEFA choisie pour réalisée cette évaluation avait déjà été utilisée par le gouvernement du Togo. En effet, comme l’indique Sani Yaya, “la dernière évaluation de la performance de la gestion des finances publiques selon la méthodologie PEFA remonte en 2016. Cette évaluation a été suivie d’une revue PEMFAR (Public Expenditure Management and Financial Accountability Review)”.

“L’exploitation des résultats de ces revues a permis d’établir le plan d’action 2017-2021 sur la base d’une actualisation du plan d’action précédent. La prise en compte de nouveaux enjeux en matière de gestion moderne des finances publiques a permis la mise en œuvre des directives portant cadre harmonisé de gestion des finances publiques au sein des Etats membres de l’UEMOA qui traduit la gestion axée sur les résultats. Un des changements majeurs est le fait que le Togo a basculé au budget programme depuis janvier 2021”, a t-il ajouté.

 

Klétus Situ

Previous

Au Togo, le parlement acte la réforme de la chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT)

Next

Projet de grande muraille verte en Afrique : où en est-on ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Contrôle des prix au Sénégal : Une mesure cruciale pour assurer l'impact des baisses tarifaires

Contrôle des prix au Sénégal : Une mesure cruciale pour assurer l’impact des baisses tarifaires

Investigateur Africain

Le Sénégal a récemment annoncé des mesures visant à réduire les prix des produits de consommation courante tels que le riz, l’huile et le pain, en réponse aux préoccupations croissantes concernant le coût de la vie. Cette décision, prise le 13 juin 2024, intervient dans un contexte où de nombreux ménages sénégalais ressentent une pression […]

Enlèvement au Niger : Le FPJ exige la libération de Bazoum en échange du Préfet de Bilma

Enlèvement au Niger : Le FPJ exige la libération de Bazoum en échange du Préfet de Bilma

Investigateur Africain

Alors que la junte nigérienne avait confirmé l’enlèvement vendredi 21 juin du préfet de Bilma et de sa délégation, cette même attaque a été revendiquée samedi 22 juin par le Front patriotique pour la justice (FPJ). Ce groupe politico-militaire, dont c’est la première action connue, diffère du Front patriotique pour la libération (FPL), qui a […]

Bangui : Les habitants terrifiés par les vols et assassinats

Insécurité à Bangui : Les habitants terrifiés par les vols et assassinats

Investigateur Africain

En Centrafrique, la capitale Bangui est en proie à une vague de vols à main armée et d’assassinats, plongeant ses habitants dans l’anxiété et l’inquiétude. Les quartiers sud et est de la ville sont particulièrement touchés, avec des incidents violents devenus monnaie courante. Les habitants appellent les autorités à renforcer la sécurité pour endiguer cette […]