mercredi, février 28 2024

Pour les Etats-Unis, les troupes érythréennes ont encore une présence marquée dans la province du Tigré. Elles n’ont pas amorcé leur retrait comme convenu. Alors les Etats-Unis convient fermement l’Ethiopie à prendre toutes les dispositions pour que ce retrait soit effectif.

Depuis le 4 novembre dernier, un violent conflit oppose les forces fédérales d’Addis-Abeba aux sécessionnistes du TPLF. L’offensive lancée par le premier ministre Abiy Hamed devait durer quelques jours. Mais elle s’est éternisée et a connu la participation discrète des troupes érythréennes dans les combats au Tigré. Sauf que pendant longtemps l’Ethiopie a toujours nié l’implication d’Asmara dans les combats au Tigré au côté des forces fédérales.

Aucune preuve de retrait des troupes érythréennes

Bien que le gouvernement éthiopien ait finalement reconnu la présence des troupes érythréennes au Tigré, leur présence se fait plus que visible au Tigré. Apparemment leur retrait tant annoncé par les autorités n’a été que poudre aux yeux.

Selon certains témoignages, elles se seraient habillées en uniforme de l’armée éthiopienne. Une technique assez ingénieuse pour poursuivre leur opération au Tigré en toute tranquillité. Mais pour assurer un rapide retour à la normale dans cette région de l’Ethiopie, Washington exige un retrait complet des troupes érythréennes au Tigré.

Une situation humanitaire accablante

Dans le Tigré, la situation humanitaire est toujours préoccupante. Les populations se retrouvent dans un état de véritable manque. Elles manquent d’eau, de médicaments et même de nourriture. Alors un meilleur accès au Tigré est toujours attendu par les humanitaires afin de couvrir les différentes zones de la région.

On déplore également des massacres attribués aux troupes érythréennes. De véritables entorses aux droits de l’homme. Du côté de l’Erythrée, il s’agit plutôt d’un complot de la communauté internationale à son endroit. Car dit-il, ces rapports qui l’incriminent sont fallacieux.

Previous

Chronogramme des élections au Mali : le M5-RFP désapprouve

Next

Tchad : les pleins pouvoirs dévolus au Général Mahamat Idriss Déby

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]