vendredi, février 23 2024

Au Tchad, les quasi pleins pouvoirs sont désormais dévolus au général Mahamat Idriss Déby, fils du défunt président Déby Itno. C’est ce qui découle de la charte proposée mercredi dernier par le conseil militaire de transition (CMT).

Suite au décès du président Idriss Déby Itno, le général Mahamat Idriss Déby a été désigné par le CMT pour le succéder. Une démarche que les opposants qualifient de « Coup d’Etat », car contraire à la constitution.

De grandes attributions au général Mahamat Idriss Déby

Avec la charte de la transition éditée par le CMT, trois grandes institutions auront la lourde responsabilité d’assurer la continuité de l’Etat. Il s’agit principalement du gouvernement de transition, du conseil national de transition et le CMT. Cette dernière consacre le pouvoir exécutif tandis que le Conseil Nationale de Transition représente le pouvoir législatif.

De plus, la charte confère au général Mahamat Idriss Déby, la qualité de président de la République et chef suprême des armées. C’est à lui que revient le devoir de définir Politique générale ainsi que les grandes orientations à suivre durant cette période de transition. Il détient également la capacité à nommer les membres des différents organes de la transition.

Une contestation de l’opposition

Pour l’opposition du Tchad cette charte est à revoir car même si tout semble juste en théorie, sur le terrain il est tout autre. Alors pour elle, il faudrait rapidement revenir à l’ordre constitutionnel. Aussi cela doit se faire par le biais d’un grand dialogue national assez inclusif. C’est-à-dire parvenir à une transition civile.

« Nous allons utiliser tous les moyens mis à notre disposition par la constitution pour faire plier le CMT. On va commencer par les marches pacifiques et ne pas collaborer » prévient déjà l’opposant Théophile Bongoro. Par ailleurs, l’opposition exhorte les populations à désobéir aux décisions du CMT. Par conséquent, un soulèvement populaire pourrait être déclenché dans les prochains jours.

Previous

Ethiopie/Tigré: un retrait véritable des troupes érythréennes exigé par les Etats-Unis

Next

Extension du mandat du Président somalien : l’UA condamne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]