mardi, juin 18 2024

Depuis plusieurs jours en Centrafrique, les établissements scolaires étaient à l’arrêt dans tout le pays. C’est à dire du 7 à ce 20 mars 2023. Cette paralysie scolaire constatée était due à un mot d’ordre de grève lancé par les syndicats des enseignants. Heureusement une reprise des classes est effective ce lundi après une discussion directe avec le président Touadéra.

Les syndicats d’enseignants réclament comme toujours, une amélioration de leurs conditions de vie et de travail. En clair, une évidente revalorisation de leurs salaires. Pour l’obtenir les changements espérés, les syndicats des enseignants étaient prêts à maintenir leur grève jusqu’à la fin du mois.

Lire Aussi : JUSTICE À MADAGASCAR : LA NOUVELLE GARDE DES SCEAUX ACCUSÉE D‘INGÉRENCE

Des enseignants calmés par le président Touadéra

Selon Innocent Kéréguelé, coordonnateur national des syndicats d’enseignants, il est important pour les autorités de se pencher sur leurs cas. Ceci afin que des solutions profitables à tous soient trouvées. « On veut aussi l’amélioration de notre condition de vie. Imaginez-vous, un enseignant se retrouve avec 350 ou 400 élèves dans une salle de classe. Donc, nous voulons que l’enseignant soit à l’aise en son lieu de travail. C’est tout ce que nous revendiquons », a-t-il laissé entendre.

Alors s’il y a pu avoir reprise des classes ce lundi, c’est grâce à un assouplissement obtenu par le président Faustin Touadéra. « Le chef de l’État, conscient de la situation, a reconnu la faille dans la négociation, et nous a suppliés de reprendre le travail et de lui laisser juste un laps de temps et il va répondre à nos points de revendications », a expliqué Innocent Kéréguelé.

Et d’indiquer, « ce que nous attendons, c’est la concrétisation de la promesse. Nous avons un espoir parce que c’est le chef de l’État qui a fait une promesse, donc ce n’est pas n’importe quel individu. »

 

Sandrine A

Previous

Justice à Madagascar : la nouvelle Garde des Sceaux accusée d‘ingérence

Next

Crise migratoire à Madagascar : le gouvernement tente de nouvelles approches

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

certification du Cacao pour les producteurs ivoiriens

Certification du Cacao : Les enjeux pour les producteurs ivoiriens à l’Aube de 2025

Investigateur Africain

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, se prépare à relever un nouveau défi avec l’arrivée des nouvelles normes européennes en janvier 2025. Bien avant cette échéance, le pays s’est engagé dans un processus de certification pour garantir la durabilité et l’éthique de sa production de cacao, à travers des labels comme Utz, Rainforest […]

crise des carburants en Centrafrique : Tamoil sous pression

Centrafrique : La crise des carburants met Tamoil sous pression

Investigateur Africain

En République Centrafricaine, la crise des carburants est devenue un problème majeur, entraînant des mesures drastiques de la part du gouvernement. Mercredi 5 juin, les autorités ont décidé de réquisitionner six des onze stations-service du réseau Tamoil à Bangui. Cette décision, annoncée par le ministre chargé du Développement de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques, vise […]

assises de la justice au Sénégal : voici les propositions

Réforme judiciaire au Sénégal : les propositions des assises de la justice

Investigateur Africain

Les assises de la justice, voulues par le président sénégalais, se sont conclues mardi 4 juin après cinq jours de débats intenses. Cette rencontre a rassemblé 376 participants, incluant magistrats, avocats, membres de la société civile et professeurs d’université. L’objectif : élaborer des propositions concrètes pour réformer le secteur judiciaire au Sénégal, en mettant l’accent […]