mardi, juin 18 2024

L’initiative de l’économiste togolais Kako Nubukpo d’organiser des états généraux de l’Eco n’enchante pas tout le monde. C’est le cas de l’activiste suisse d’origine camerounaise Nathalie Yamb, qui critique avec véhémence le Professeur Kako Nubukpo. Ce dernier n’a pas tardé à réagir.

Dans un communiqué rendu public jeudi 13 mai 2021, les organisateurs du colloque sur l’Eco ont dit leur surprise à l’écoute des propos tenus par Mme Yamb. Celle-ci avait traité le professeur de « collabo » de la France et de « traite ».

Les réactions de Kako Nubukpo

« C’est avec beaucoup de surprise et de déception que nous avons appris aujourd’hui le désistement de Mme Yamb des états généraux de l’Eco » a précisé le communiqué des organisateurs. Puisque l’objectif visé par le colloque est de « représenter et rassembler au maximum toutes les opinions intellectuelles ».

« Nous profitons de cette occasion pour rappeler que loin des thèses complotistes, le débat actuel F CFA/ECO doit nous encourager à être les plus factuels et les plus pédagogues possibles. En ce sens, le colloque a un double objectif : premièrement réfléchir sur la transition vers l’ECO et l’urgence de développement de l’Afrique, deuxièmement, définir une feuille de route à soumettre aux Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO », font savoir Kako Nubukpo et ses amis dans ce communiqué.

Mme Yamb, dans une vidéo de plus de 15 minutes diffusée sur les réseaux sociaux, avait fustigé la tenue des états généraux de l’Eco en qualifiant l’ancien ministre togolais d’agent infiltré qui roule pour la France.

« Je m’attendais à quelque chose de tordu surtout lorsque j’ai entendu Kako faire l’éloge de la comédie affligeante que le duo Ouattara-Macron a organisé à Abidjan en décembre 2019 en annonçant le pseudo mort du franc CFA et la naissance de l’Eco macronien. Un profane, quelqu’un qui ne connait rien aux questions monétaires aurait pu se laisser blaguer mais pas lui. J’ai définitivement compris alors que mes soupçons étaient fondés et que Kako Nubukpo avait rejoint la galaxie macronienne » a-t-elle affirmé.

Le Professeur Nubukpo a dénoncé des propos graves et diffamatoires contre sa personne et les hôtes du rendez-vous de Lomé, qui se tiendra assurément

La tenue effective du colloque de Kako Nubukpo

Les états généraux de l’Eco, future monnaie ouest-africaine, sont prévus pour se tenir à Lomé, du 26 au 28 mai prochain. Sur l’initiative de l’ancien ministre togolais de la prospective, le professeur Kako Nubukpo, le colloque est censé réunir d’éminentes personnalités du continent autour du thème « quelle monnaie pour le développement de l’Afrique de l’ouest ».

Le programme des états généraux de l’Eco prévoit plusieurs panels avec des thèmes diversifiés sur les contours de l’Eco et son opportunité pour les pays de l’Afrique de l’ouest. Notamment les conditions économiques et politiques de la faisabilité de la monnaie de la CEDEAO. Un autre thème abordera « l’intégration monétaire régionale et souveraineté monétaire en Amérique du Sud et ses enseignements pour l’ECO ».

Les intervenants parleront des mécanismes d’ajustement à mettre en place pour rendre soutenable le projet de zone monétaire de la CEDEAO. Ils aborderont également les possibilités de renégociation des liens entre la France et l’Afrique. L’économiste togolais, Kako Nubukpo présentera à l’occasion le rapport « Du Franc CFA à l’Eco ».

 

Previous

Manifestations au Tchad : la coordination Wakit Tama reste intrépide

Next

Afrique du Sud: Procès Jacob Zuma reporté au 26 mai

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

certification du Cacao pour les producteurs ivoiriens

Certification du Cacao : Les enjeux pour les producteurs ivoiriens à l’Aube de 2025

Investigateur Africain

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, se prépare à relever un nouveau défi avec l’arrivée des nouvelles normes européennes en janvier 2025. Bien avant cette échéance, le pays s’est engagé dans un processus de certification pour garantir la durabilité et l’éthique de sa production de cacao, à travers des labels comme Utz, Rainforest […]

crise des carburants en Centrafrique : Tamoil sous pression

Centrafrique : La crise des carburants met Tamoil sous pression

Investigateur Africain

En République Centrafricaine, la crise des carburants est devenue un problème majeur, entraînant des mesures drastiques de la part du gouvernement. Mercredi 5 juin, les autorités ont décidé de réquisitionner six des onze stations-service du réseau Tamoil à Bangui. Cette décision, annoncée par le ministre chargé du Développement de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques, vise […]

assises de la justice au Sénégal : voici les propositions

Réforme judiciaire au Sénégal : les propositions des assises de la justice

Investigateur Africain

Les assises de la justice, voulues par le président sénégalais, se sont conclues mardi 4 juin après cinq jours de débats intenses. Cette rencontre a rassemblé 376 participants, incluant magistrats, avocats, membres de la société civile et professeurs d’université. L’objectif : élaborer des propositions concrètes pour réformer le secteur judiciaire au Sénégal, en mettant l’accent […]