mercredi, mai 29 2024

Depuis quelques années, une crise économique sans précédent touche de plein fouet le Ghana. Et comme à l’accoutumée, ce sont les populations qui en pâtissent le plus. Alors pour restaurer l’équilibre, le gouvernement a pris hier lundi 05 décembre, des mesures de restructuration de la dette intérieure.

Notons que la crise économique actuelle au Ghana découle surtout de la spirale inflationniste que connait le pays. Celle-ci est estimée a plus de 40%. En conséquence, la monnaie nationale, le cedi a perdu plus de la moitié de sa valeur.

Protéger les ghanéens contre cette crise économique

Selon Ken Ofori-Atta, le ministre des Finances ghanéens, pour faire au mieux face à cette crise économique au Ghana des mesures contraignantes s’imposent. C’est le cas notamment avec la création d’une nouvelle série d’obligations pour remplacer les titres dont la maturité arrivait à échéance.

La démarche vise à éviter le défaut de paiement afin au plus vite le phénomène. « Notre engagement envers les Ghanéens et la communauté des investisseurs, conformément aux négociations en cours avec le FMI, est de rétablir la stabilité macroéconomique dans les plus brefs délais et de permettre aux investisseurs de réaliser les bénéfices de cette restructuration de dette », a expliqué Ken Ofori-Atta.

Lire aussi : INFLATION AU GHANA : DÉGRADATION DE LA SITUATION ÉCONOMIQUE

Minimiser l’impact

Conscients des enjeux et surtout de l’impact que pourraient avoir les obligations souveraines sur les investisseurs, le gouvernement ghanéen rassure. « L’impact potentiel de cet échange sur le secteur financier a été évalué par leurs régulateurs respectifs », a indiqué le ministre des Finances. En d’autres termes, des mesures spécifiques ont été prises par anticipation.

« En travaillant ensemble, les régulateurs ont mis en place des mesures et des garanties appropriées pour minimiser l’impact potentiel sur le secteur financier et pour garantir la préservation de la stabilité financière », a-t-il assuré.

 

El Professor

Previous

Mali : retour de Choguel Maïga à la primature

Next

Benin : le gouvernement prend des mesures de revalorisation des salaires des agents de l’Etat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Les OPUIS AWARDS 2024 : Une première édition réussie au Burkina Faso

Les OPUIS Awards 2024 : Une première édition réussie au Burkina Faso

Investigateur Africain

Le 25 mai 2024, Ouagadougou a été le théâtre d’un événement mémorable : la première édition des OPUIS AWARDS. Organisée par l’Observatoire Panafricain pour l’Unité, l’Intégration et la Souveraineté (OPUIS), cette cérémonie a célébré l’excellence et l’engagement des leaders burkinabés dans divers domaines. Il s’agit notamment de l’éducation, la culture, l’environnement et la justice sociale. […]

Rencontre historique entre les présidents Ouattara et Faye

Rencontre historique entre les présidents ivoirien et sénégalais à Abidjan

Investigateur Africain

Le président sénégalais Bassirou Diomaye Faye a poursuivi sa série de visites en Afrique de l’Ouest en rencontrant son homologue ivoirien Alassane Ouattara à Abidjan. Cette rencontre, qui fait suite à des visites en Mauritanie, en Gambie et en Guinée-Bissau, revêt une importance particulière pour les deux pays et pour la sous-région ouest-africaine. Cette rencontre […]

Hinda Bazoum: « C'est bien lui le commanditaire du putsch »

Niger : « C’est bien lui le commanditaire du putsch », lâche cette dame

Investigateur Africain

Dans une interview exclusive accordée à un média international, elle brise le silence et lance un cri d’alarme. Hinda Bazoum, l’une des cinq enfants du président nigérien Mohamed Bazoum exprime sa détresse face à la séquestration prolongée de ses parents, le président Mohamed Bazoum et son épouse. Ces derniers sont séquestrés à Niamey depuis neuf […]