dimanche, juillet 21 2024

À l’approche du coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des Nations masculine de football (CAN 2024), la Côte d’Ivoire se prépare à accueillir le continent pour un événement sportif d’envergure. Le président du Comité local d’organisation (Cocan) a partagé les dernières nouvelles lors d’une conférence de presse, dévoilant un tableau prometteur à trois jours du début de la compétition.

François Amichia, président du Cocan, a affirmé que toutes les infrastructures sportives sont fin prêtes pour accueillir cet événement majeur qui se déroulera du 13 janvier au 11 février 2024. Lors de sa prise de parole, il a fourni des détails concrets, soulignant l’ampleur de la préparation avec 6 stades, 24 terrains d’entraînement, 52 matches, 101 arbitres, et la mobilisation de 20 000 bénévoles. Avec près d’1,5 million de visiteurs attendus dans les stades, la CAN 2024 promet d’être une expérience inoubliable.

La CAN 2024 promet d’être bien plus qu’un simple tournoi sportif

Le match d’ouverture entre la Côte d’Ivoire et la Guinée-Bissau est déjà complet, les billets s’étant envolés. François Amichia a confirmé que pour les autres matches, il reste très peu de places disponibles, sans préciser le nombre exact. Cette réponse enthousiaste témoigne de l’engouement du public pour cet événement sportif majeur.

Lire Aussi : VEILLE DE LA CAN EN COTE D’IVOIRE : LE QUARTIER BORIBANA FACE À L’ÉPREUVE DES DÉMOLITIONS INJUSTES

Les nouvelles infrastructures inaugurées à Abidjan le 10 janvier visent à faciliter les déplacements dans la capitale économique. Toutefois, le Cocan encourage la population à utiliser les bus mis à disposition pour rejoindre les stades, soulignant l’importance de minimiser l’utilisation des véhicules particuliers.

En parallèle, un plan de circulation est en cours d’élaboration à Abidjan, avec pour objectif de ne pas perturber les activités économiques pendant la compétition. Le Cocan affiche ainsi une volonté de garantir une cohabitation harmonieuse entre le dynamisme sportif et les réalités économiques de la ville. La Côte d’Ivoire se prépare à vibrer au rythme du football africain, avec une organisation impeccable et une ambiance électrique. La CAN 2024 promet d’être bien plus qu’un simple tournoi sportif, mais une célébration collective de la passion pour le football sur le sol ivoirien.

 

Sandrine A.

Previous

Crise du carburant : Les guinéens impatients face à une situation critique

Next

Sénégal 2024 : L'Union Européenne en première ligne pour une présidentielle transparente

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Investigateur Africain

Avec la visite d’une forte délégation turque à Niamey le mercredi 17 juillet 2024, le Niger et la Turquie ont montré leur volonté de renforcer leurs relations bilatérales. Cette délégation, comprenant des ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Énergie et du Renseignement, a rencontré le chef du Conseil National pour le Salut du […]

dozos : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Scandale au Mali : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Investigateur Africain

Des pratiques dozos dans l’armée malienne ? Depuis le mardi 16 juillet 2024, une vidéo perturbante fait le tour des réseaux sociaux au Mali. On y voit un homme en uniforme militaire malien, arborant clairement les insignes des Forces armées maliennes (Fama), en train d’éventrer un cadavre pour en extraire et manger le foie. Les […]

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Investigateur Africain

Une semaine après avoir dissous son gouvernement, le président Ruto William du Kenya se retrouve dans une impasse politique croissante alors qu’il peine à former un nouveau cabinet ministériel. Malgré ses promesses d’un gouvernement élargi et d’un dialogue national inclusif, peu de volontaires se manifestent pour collaborer avec son administration intérimaire. Chris Kinyanjui, secrétaire général […]