vendredi, février 23 2024

Le jeudi 5 Octobre, la scène politique tchadienne a été secouée sur les réseaux sociaux par une nouvelle surprenante. Il s’agit en effet d’un mandat d’arrêt international lancé par les militaires au pouvoir contre l’un des plus farouches opposants du pays, le président du parti des Transformateurs, Succès Masra.

Pour mémoire, Succès Masra avait quitté clandestinement le Tchad une dizaine de jours après la répression meurtrière du 20 octobre. Selon les sources, le bilan varie de 75 à 300 morts. Le gouvernement de transition l’accusait alors d’être l’instigateur d’un mouvement insurrectionnel visant à renverser le pouvoir et la menace de poursuites. Depuis lors, l’opposant s’était établi aux États-Unis, voyageant fréquemment entre l’Amérique, l’Europe et l’Afrique.

Un mandat d’arrêt international surprenant

Il y a un mois avant d’être frappé par un mandat d’arrêt international, l’opposant d’ailleurs avait annoncé son intention de revenir à Ndjamena le 18 octobre prochain. Ceci après d’intenses négociations avec le pouvoir en place. Plusieurs hauts responsables tchadiens avaient adopté un ton rassurant quant à son sort à son retour au pays, affirmant que la porte était ouverte pour son retour.

Il avait aussi été rappelé que le président de transition avait accordé sa grâce à plus de 500 personnes condamnées pour leur participation aux manifestations du 20 octobre. Alors grande est l’étonnement des partisans voire des tchadiens d’acquiescer un changement si brusque de posture de la part des militaires au pouvoir. Qu’est ce qui s’est passé justifiant un revirement soudain à quelques semaines de son retour ? Que craignent les autorités de la transition tchadienne ?

Lire Aussi : RETOUR À NDJAMENA : QU’ARRIVERAIT-IL À L’OPPOSANT SUCCÈS MASRA ?

Une joie estompée

Après un an d’exil, les partisans de Succès Masra étaient en pleine effervescence, se préparant avec enthousiasme à son retour prévu le 18 octobre à Ndjamena. Ils avaient réservé une correspondance au ministre de la Sécurité publique plus tôt dans la journée, l’informant de son heure d’arrivée et des dispositions prévues pour un retour qu’ils envisageaient triomphal. Dans cette lettre, ils avaient également demandé au ministre des mesures de sécurité appropriées pour ce jour mémorable.

Malheureusement, c’est l’annonce d’un mandat d’arrêt international à l’encontre de leur leader qui est venue changer la donne. Le procureur général près la cour d’appel de Ndjamena, Mahamat Elhadj Abba Nana, qui a émis ce mandat d’arrêt international contre l’opposant tchadien, a confirmé son authenticité. Il a laissé entendre que l’arrestation de l’opposant pourrait avoir lieu à son retour prévu dans moins de deux semaines.

D’après les termes du mandat, Succès Masra, est recherché notamment pour « tentative d’atteinte à l’ordre constitutionnel » et « incitation à la haine et à un soulèvement insurrectionnel ». Les raisons de son arrêt international sont liées à un « message à la nation » qu’il avait diffusé sur sa page Facebook en mai 2023.

 

Tony A.

Previous

Sécurité Frontalière : L'Afrique du Sud innove avec une nouvelle autorité

Next

Présidentielle 2023 à Madagascar : des candidats majeurs se retirent de la course

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]