jeudi, février 29 2024

Processus lancé lors du sommet de l’Union africaine en juin 2015, la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) vise à établir un marché unique à l’échelle du continent africain pour les biens et les services. Elle inclut la libre-circulation des personnes et des capitaux prioritaires. Dans le but de promouvoir les produits Made in Togo à l’international, le gouvernement togolais veut certifier cinquante produits prioritaires.

En effet, l’information émane d’un récent communiqué du ministère en charge du commerce. Ceci s’inscrit dans le cadre du projet « initiative pour la certification d’une cinquantaine de produits prioritaires togolais ». Cet accompagnement des PME/PMI cadre avec la feuille de route gouvernementale 2020-2025. Il compte ainsi tirer profit de cette opportunité que constitue la Zlecaf.

S’ouvrir au marché international grâce à la Zlecaf

Concrètement, le projet « initiative pour la certification d’une cinquantaine de produits prioritaires togolais », ainsi annoncé entend accompagner les entreprises togolaises. Surtout les PME/PMI de transformation agro-alimentaire et non-alimentaires, à la certification de leurs produits et faciliter leur accès aux marchés national, sous régional et africain. Par conséquent ils seront plus accessibles grâce à  la Zlecaf.

Pour ce faire, le ministère du commerce appelle les opérateurs économiques togolais, en particulier les jeunes et les femmes, à positionner leur entreprise sur cette entreprise. « Il est demandé aux opérateurs économiques désireux de bénéficier de cet accompagnement de bien vouloir soumettre à la Haute Autorité de la Qualité et de l’Environnement (HAUQE), un formulaire de candidature dûment renseigné et accompagné des échantillons de leurs produits, au plus tard le vendredi 19 août 2022 à 17h00 », indique le communiqué du ministre Adedze, daté du début de ce mois.

Par ailleurs, les termes de référence et le formulaire de candidature sont disponibles sur le site du ministère du commerce et celui de la HAUQE. Le format physique étant disponible au secrétariat de la HAUQUE.

Lire aussi : TOGO: IVOIRE MAINTENANCE AU SERVICE DE LA VOIRIE DU GOLFE 1

Promouvoir les PME/PMI au Togo, une base résiliente pour une croissance économique

Les PME, comme le secteur privé en général, jouent un rôle déterminant dans la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND) et de la feuille de route gouvernementale 2020-2025. Ces derniers visent à transformer structurellement l’économie togolaise, pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive et créatrice d’emplois décents.

C’est pourquoi le Gouvernement met en œuvre des mesures d’accompagnement du secteur privé notamment des mesures fiscales, douanières et sociales pour une résilience de l’économie nationale.

Soulignons qu’au Togo, 85,5% des entreprises répertoriées évoluent dans le secteur informel, pour seulement 14% dans le formel. En vertu des emplois qu’elles créent et de leur impact sur la société dans son ensemble, elles jouent donc un rôle central dans le développement économique et la transformation du pays.

 

Sandrine A.

Previous

Togo: Ivoire Maintenance au service de la voirie du Golfe 1

Next

Virus Marburg détecté au Ghana, le Togo alerté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]