mercredi, mai 29 2024

Au Gabon, l’affaire des fameuses valises d’argent n’a pas fini de faire parler. Cette fois ci, c’est le principal concerné, Guy Nzouba-Ndama qui sort enfin de son silence depuis le début de ce scandale. En effet, l’opposant a comparu devant le tribunal correctionnel de Franceville, hier mardi 18 septembre 2022.

Pour rappel, l’ancien président de l’Assemblée nationale du Gabon, Guy Nzouba Ndama, a été interpellé le 17 septembre dernier avec des valises d’argent. Soit 1,19 milliards de francs CFA en espèces qu’il transportait. Le président du parti Les Démocrates revenait d’un bref séjour de quelques heures à Oyo, le fief du président Congolais, Denis Sassou-Nguesso. Alors, il a été placé en garde à vue à Franceville, puis transféré par après à Libreville où il a été assigné à résidence.

De nombreuses charges

Il faut le souligner, dans l’affaire des valises d’argent, M. Nzouba-Ndama est poursuivi dans deux procédures distinctes. Devant le tribunal de Franceville, il est poursuivi pour trafic illégal de marchandises. Le parquet a donc requis à son encontre, 6 mois de prison avec sursis et une amende de 2,38 milliards de francs CFA. C’est à dire deux fois le produit de la fraude.

La seconde procédure, contre l’ancien président de l’Assemblé nationale, est quant à elle ouverte devant la Cour criminelle spéciale de Libreville. A ce niveau, Guy Nzouba Ndama est poursuivi pour association de malfaiteurs, trafic de capitaux et intelligence avec une puissance étrangère. Dans le cadre de cette procédure, il risque une peine bien plus lourde que celle ouverte à Franceville.

Lire Aussi : AFFAIRE GUY NZOUBA NDAMA : RÈGLEMENT DE COMPTE POLITIQUE ?

Des valises d’argent à restituer

Selon Guy Nzouba Ndama et ses avocats, il y aurait eu une réelle méprise dans cette affaire de valises d’argent. Il a fait savoir qu’il détenait des autorités congolaises, les documents nécessaires pour transporter légalement son argent. Aussi, il s’agirait de fonds propres et non d’un quelconque financement comme l’aurait pensé certaines personnes.

En réalité, les valises d’argent proviennent plutôt d’une vente de terrain. Le président du parti Les Démocrates prétend avoir finalisé une transaction dans la ville de Boundji, au nord du Congo. Concrètement la vente à 1,3 milliard de francs CFA, d’une parcelle de 9 700 m² sur le front de mer à Pointe Noire, dont il est propriétaire. Par conséquent, il demande aux juges, que son argent lui soit restitué.

Pour connaitre l’issue de cette affaire, rendez-vous le mardi 25 octobre. Pour l’heure, l’avenir politique de l’opposant Guy Nzouba Ndama est fortement menacé vu que ce scandale pourrait entacher sa candidature à l’élection présidentielle de 2023.

 

Sandrine A

Previous

Pollution plastique : Madagascar et d'autres pays, très exposés

Next

MED’INNOVANT AFRICA 2022 : 5 finalistes attendus le 28 novembre prochain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Les OPUIS AWARDS 2024 : Une première édition réussie au Burkina Faso

Les OPUIS Awards 2024 : Une première édition réussie au Burkina Faso

Investigateur Africain

Le 25 mai 2024, Ouagadougou a été le théâtre d’un événement mémorable : la première édition des OPUIS AWARDS. Organisée par l’Observatoire Panafricain pour l’Unité, l’Intégration et la Souveraineté (OPUIS), cette cérémonie a célébré l’excellence et l’engagement des leaders burkinabés dans divers domaines. Il s’agit notamment de l’éducation, la culture, l’environnement et la justice sociale. […]

Rencontre historique entre les présidents Ouattara et Faye

Rencontre historique entre les présidents ivoirien et sénégalais à Abidjan

Investigateur Africain

Le président sénégalais Bassirou Diomaye Faye a poursuivi sa série de visites en Afrique de l’Ouest en rencontrant son homologue ivoirien Alassane Ouattara à Abidjan. Cette rencontre, qui fait suite à des visites en Mauritanie, en Gambie et en Guinée-Bissau, revêt une importance particulière pour les deux pays et pour la sous-région ouest-africaine. Cette rencontre […]

Hinda Bazoum: « C'est bien lui le commanditaire du putsch »

Niger : « C’est bien lui le commanditaire du putsch », lâche cette dame

Investigateur Africain

Dans une interview exclusive accordée à un média international, elle brise le silence et lance un cri d’alarme. Hinda Bazoum, l’une des cinq enfants du président nigérien Mohamed Bazoum exprime sa détresse face à la séquestration prolongée de ses parents, le président Mohamed Bazoum et son épouse. Ces derniers sont séquestrés à Niamey depuis neuf […]