mercredi, juin 12 2024

Muette depuis un bon moment déjà, l’ex-première dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, est enfin sortie de son mutisme. Elle a à travers une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, clamé le retour de Laurent Gbagbo. En ce qui concerne l’avancée de la réconciliation nationale en Côte d’ivoire, elle n’a pas manqué de livrer son opinion.

Après 10 ans loin des siens, le président Laurent Gbagbo a finalement retrouvé sa terre natale la Côte d’Ivoire le 17 juin dernier. Il a même été très chaleureusement accueilli par toute la nation ivoirienne. En bref, ce retour triomphal, marque un grand tournant dans l’histoire politique ivoirienne.

Un retour salué par Simone Gbagbo

Dans son allocution qui a duré environ six minutes, Simone Gbagbo a exprimé tout son soulagement quant au retour de son époux. « Le président Laurent Gbagbo nous est revenu le jeudi 17 juin 2021 avec une victoire magnifique sur l’adversité », a-t-elle laissé entendre.

Selon l’ancienne première dame, ce triomphe a pour base «l’éternel », qui a délivré Laurent Gbagbo de la main de ses ennemis. Elle a aussi exprimé son admiration pour la bonne foi du président Alassane Ouattara qui a permis le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire. « Je lui dis infiniment merci pour cela », a déclaré Simone Gbagbo.

A lire aussi: CARNET DU RETOUR DE LAURENT GBAGBO EN CÔTE D’IVOIRE

Des actes forts d’apaisements attendus

Même si ce geste du président Alassane Ouattara est un symbole fort de la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire, pour Simone Gbagbo, beaucoup reste encore à faire. C’est-à-dire que d’autres actions d’apaisement doivent être posées par le président Ouattara. Il s’agit concrètement d’une part de la libération des prisonniers civils et militaires de la crise post-électorale.

D’autre part, plusieurs figures emblématiques de la politique ivoirienne aujourd’hui en exil, doivent pouvoir eux aussi effectuer leur retour au pays. C’est le cas notamment de Charles Blé Goudé et autres personnalités. C’est ainsi que la Côte d’ivoire pourrait sortir définitivement de ses contradictions internes, de ses difficultés et de ses limitations.

« Aujourd’hui le temps est favorable pour la manifestation de l’amour avec grand A envers tous nos concitoyens peu importe leur ethnie, leur religion ou leur obédience politique », a exhorté Simone Gbagbo.

A lire aussi: [TRIBUNE] LAURENT GBAGBO ACQUITTÉ : CPI, LA DÉCEPTION

 

El Professor

Previous

Afrique du Sud: l’étau se resserre autour de l’ex-président Zuma

Next

Code électoral au Sénégal: un projet de loi soumis à l’examen de l’Assemblée ce jeudi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

certification du Cacao pour les producteurs ivoiriens

Certification du Cacao : Les enjeux pour les producteurs ivoiriens à l’Aube de 2025

Investigateur Africain

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, se prépare à relever un nouveau défi avec l’arrivée des nouvelles normes européennes en janvier 2025. Bien avant cette échéance, le pays s’est engagé dans un processus de certification pour garantir la durabilité et l’éthique de sa production de cacao, à travers des labels comme Utz, Rainforest […]

crise des carburants en Centrafrique : Tamoil sous pression

Centrafrique : La crise des carburants met Tamoil sous pression

Investigateur Africain

En République Centrafricaine, la crise des carburants est devenue un problème majeur, entraînant des mesures drastiques de la part du gouvernement. Mercredi 5 juin, les autorités ont décidé de réquisitionner six des onze stations-service du réseau Tamoil à Bangui. Cette décision, annoncée par le ministre chargé du Développement de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques, vise […]

assises de la justice au Sénégal : voici les propositions

Réforme judiciaire au Sénégal : les propositions des assises de la justice

Investigateur Africain

Les assises de la justice, voulues par le président sénégalais, se sont conclues mardi 4 juin après cinq jours de débats intenses. Cette rencontre a rassemblé 376 participants, incluant magistrats, avocats, membres de la société civile et professeurs d’université. L’objectif : élaborer des propositions concrètes pour réformer le secteur judiciaire au Sénégal, en mettant l’accent […]