samedi, mars 2 2024

« Zéro mort, Zéro blessé », c’est la nouvelle mission à réussir à tout prix que se donne Charles Blé Goudé, autrefois bras droit de Laurent Gbagbo. Bien que le COJEP, son parti ne participe pas aux scrutins municipaux et régionaux de septembre, l’homme a tenu à faire une déclaration marquante. Il a depuis le siège du COJEP, lancé un appel particulier pour des élections apaisées.

Cette initiative prendra la forme d’une caravane qui parcourra la Côte d’Ivoire au mois d’août, dans le but de rencontrer les représentants des partis politiques et de la société civile. L’objectif de cette démarche est de promouvoir un climat de paix et de stabilité durant cette période cruciale, soulignant ainsi les efforts déployés pour préserver la quiétude du pays tout en avançant vers un avenir politique prometteur.

Des scrutins municipaux et régionaux sans heurts

D’après Charles Blé Goudé, il est crucial et primordial pour les ivoiriens de s’approprier le concept « Zéro mort, Zéro blessé », pour des scrutins municipaux et régionaux apaisés. Car très souvent les élections en Côte d’ivoire sont émaillées de violences et font de nombreux morts et blessés sans oublier les dégâts matériels.

Lire Aussi : CÔTE D’IVOIRE : LE PLUS GRAND PARC D’EXPOSITIONS D’AFRIQUE DE L’OUEST VOIT LE JOUR

« Depuis quelques années les élections font peur chez nous. Elles ne riment plus avec démocratie. Si nous ne sommes pas capables de choisir sans détruire, si nous ne sommes pas capables de voter sans mourir, si nous ne pouvons pas exprimer nos opinions sainement et ne rien craindre, c’est que nous devons nous asseoir et revoir notre compréhension de la démocratie », a-t-il déclaré.

Pour celui qui aime la Côte d’Ivoire, ce concept ne devrait pas être insignifiant, estime-t-il. « Je ne peux pas comprendre ni accepter que des élections emportent la vie d’un seul ivoirien et je sais qu’ils sont nombreux ceux qui pensent comme moi. C’est leur voix que je porte. Je demande à chacun de fournir un effort pour qu’on tourne la page triste et douloureuse de notre histoire. J’invite à ce propos, les politiques à se parler pour éviter à la Cote d’Ivoire un autre bain de sang », a-t-il exhorté pour ces scrutins municipaux et régionaux.

 

Sandrine A.

Previous

Niger : tentative de coup d'État choquante contre Bazoum

Next

Renversement de Bazoum : la CEDEAO ne tolérera plus aucun coup d’État

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]