lundi, juillet 22 2024

Aux Pays-Bas, ce lundi 26 octobre 2020, la prison de Scheveningen a été la nouvelle demeure de l’homme d’affaires rwandais Félicien Kabuga. Il y a été transféré momentanément en attendant sa comparution auprès du tribunal d’Arusha en Tanzanie.

Félicien Kabuga a été arrêté en France en mai dernier après 26 ans de cavale. Il est accusé de crimes contre l’humanité et de génocide. Sept chefs d’accusation pèsent sur lui. Pour l’instant, l’état du présumé génocidaire rwandais est très fragile. Pour les victimes, un important cap a été franchi et justice doit leur être faite. Alors, le procès de l’homme est vivement attendu.

Une mesure provisoire pour Félicien Kabuga

En attendant son transfert vers le tribunal d’Arusha où a siégé le tribunal pour le Rwanda, Félicien Kabuga est de passage à la prison de Scheveningen. Cette escale est motivée par la requête de ses avocats qui craignent la détérioration de son état de santé. Alors, l’homme d’affaires sera soumis à un certain nombre d’examens médicaux.

Ceux-ci vont attester de sa vitalité ainsi que de son aptitude réelle à effectuer un long voyage en avion. Surtout quand on tient compte de sa santé extrêmement fragile. Par conséquent, toutes les meilleures conditions doivent être réunies pour qu’un procès vraiment équitable puisse avoir lieu.

A son arrivée hier nuit à la prison de Scheveningen, Félicien Kabuga a été placé immédiatement en quarantaine pour un délai de 10 jours. Les mesures contre la propagation de la pandémie de la Covid-19 obligent.

Les juges devront attendre la fin de ce délai pour connaitre la position de Félicien Kabuga (coupable ou non) par rapport aux faits qui lui sont reprochés.

Un long cheminement

Avant de connaitre la sentence qui lui est réservée, Félicien Kabuga va devoir prendre son mal en patience. Car, son procès n’est pas prévu pour demain. Cela risquerait de prendre des mois avant d’être effectif. Aussi, le temps de sa détention à la Haye n’est point connu pour le moment.

Pour le procureur Serge Brammertz, la santé de Félicien Kabuga devrait rapidement s’améliorer d’ici là, car il aura un suivi médical plus régulier. « Il a réussi à se cacher pendant vingt-trois an. Donc, je pense que, si on a l’énergie nécessaire pour se cacher de cette manière, on est aussi en mesure d’être face à ses juges », a déclaré le procureur.

Il se dit donc confiant pour la suite. Toutefois, les défis à venir sont largement pris en compte. Par ailleurs, plusieurs enquêteurs, procureurs, analystes et collaborateurs sont mis à contribution sur le dossier. Ce qui va faciliter le traitement rapide du dossier. Ceci, afin que le procès puisse débuter dans les plus brefs délais et en toute sérénité.

Previous

Guinée : la paix est encore fragile malgré la médiation internationale

Next

Niger : enlèvement d’un missionnaire américain à Massalata

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Investigateur Africain

Avec la visite d’une forte délégation turque à Niamey le mercredi 17 juillet 2024, le Niger et la Turquie ont montré leur volonté de renforcer leurs relations bilatérales. Cette délégation, comprenant des ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Énergie et du Renseignement, a rencontré le chef du Conseil National pour le Salut du […]

dozos : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Scandale au Mali : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Investigateur Africain

Des pratiques dozos dans l’armée malienne ? Depuis le mardi 16 juillet 2024, une vidéo perturbante fait le tour des réseaux sociaux au Mali. On y voit un homme en uniforme militaire malien, arborant clairement les insignes des Forces armées maliennes (Fama), en train d’éventrer un cadavre pour en extraire et manger le foie. Les […]

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Investigateur Africain

Une semaine après avoir dissous son gouvernement, le président Ruto William du Kenya se retrouve dans une impasse politique croissante alors qu’il peine à former un nouveau cabinet ministériel. Malgré ses promesses d’un gouvernement élargi et d’un dialogue national inclusif, peu de volontaires se manifestent pour collaborer avec son administration intérimaire. Chris Kinyanjui, secrétaire général […]