lundi, juillet 22 2024

À Madagascar, une révolution agricole se profile à l’horizon. Les producteurs de cacao savourent des prix historiquement élevés, dépassant même ceux de la vanille. Cette montée en valeur de la culture du cacao, jusqu’alors souvent méconnue, promet des changements significatifs dans le paysage économique et agricole de la Grande Île.

La flambée des prix mondiaux du cacao a propulsé Madagascar sur le devant de la scène, offrant aux agriculteurs une opportunité unique. Alors que la production mondiale connaît une légère baisse, les exportateurs malgaches bénéficient pleinement de cette conjoncture favorable. Avec des prix atteignant plus de 7 000 dollars la tonne, le cacao devient une source de revenus inestimable pour les producteurs malgaches, qui voient leur niveau de vie s’améliorer de manière significative.

Prix record du cacao et avantages locaux

Les avantages locaux de cette hausse des prix sont multiples. En adoptant une politique commerciale plus libérale, Madagascar permet aux producteurs de cacao de toucher des revenus bien supérieurs à ceux de leurs homologues en Afrique de l’Ouest. Cette différence de politique commerciale se traduit par des prix au kilo de fèves de cacao sec pouvant atteindre jusqu’à 3 000 francs CFA, soit environ 5 dollars, contre seulement 1 000 francs CFA dans d’autres pays de la région.

Lire Aussi : LUTTE POUR L’EMPLOI AU TCHAD : DES JEUNES DIPLÔMÉS FACE À UN MARCHÉ VERROUILLÉ

Alors que les producteurs malgaches savourent cette période de prospérité, le défi de la durabilité se pose avec acuité. Le Conseil national du cacao, conscient des risques d’une baisse de la consommation mondiale de chocolat en raison de la hausse des prix du cacao, souligne l’importance de maintenir une production de cacao durable. L’objectif est clair : atteindre 100% de cacao durable pour 100% de cacao fin.

La labellisation « cacao fin » est une fierté pour Madagascar, qui devient ainsi le seul pays d’Afrique à garantir la qualité supérieure de sa production de cacao. Cette reconnaissance internationale renforce la position de la Grande Île sur le marché mondial du cacao et ouvre de nouvelles perspectives pour le développement économique et agricole du pays.

 

Sandrine A.

Previous

Lutte pour l'emploi au Tchad : Des jeunes diplômés face à un marché verrouillé

Next

Diplomatie : Pourquoi le torchon brûle entre Niamey et Washington ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Investigateur Africain

Avec la visite d’une forte délégation turque à Niamey le mercredi 17 juillet 2024, le Niger et la Turquie ont montré leur volonté de renforcer leurs relations bilatérales. Cette délégation, comprenant des ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Énergie et du Renseignement, a rencontré le chef du Conseil National pour le Salut du […]

dozos : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Scandale au Mali : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Investigateur Africain

Des pratiques dozos dans l’armée malienne ? Depuis le mardi 16 juillet 2024, une vidéo perturbante fait le tour des réseaux sociaux au Mali. On y voit un homme en uniforme militaire malien, arborant clairement les insignes des Forces armées maliennes (Fama), en train d’éventrer un cadavre pour en extraire et manger le foie. Les […]

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Investigateur Africain

Une semaine après avoir dissous son gouvernement, le président Ruto William du Kenya se retrouve dans une impasse politique croissante alors qu’il peine à former un nouveau cabinet ministériel. Malgré ses promesses d’un gouvernement élargi et d’un dialogue national inclusif, peu de volontaires se manifestent pour collaborer avec son administration intérimaire. Chris Kinyanjui, secrétaire général […]