samedi, avril 20 2024

L’annonce imminente d’une révision constitutionnelle au Togo a suscité ces derniers jours un vif débat au sein de la population, notamment concernant la possibilité d’une prolongation du mandat présidentiel de Faure Gnassingbé. Cette initiative laisse planer de nombreuses interrogations quant aux intentions réelles du président togolais et aux implications de cette réforme sur l’avenir politique du pays.

Cependant, derrière les spéculations et les conjectures, se cachent des éléments intrigants qui méritent d’être examinés de plus près.

Stratégie politique ou réelle réforme de Faure Gnassingbé ?

Alors que certains voient dans cette révision constitutionnelle une stratégie habile de Faure Gnassingbé pour se maintenir au pouvoir, d’autres envisagent une toute autre perspective. La proposition de réduire considérablement les pouvoirs présidentiels au profit d’un Premier ministre renforcé semble aller à l’encontre des intérêts d’un président cherchant à prolonger son règne.

De plus, des doutes subsistent quant à l’authenticité du document ayant fuité sur les réseaux sociaux, alimentant ainsi les spéculations et les incertitudes quant aux véritables intentions du président togolais.

Cependant, des sources proches de la Commission des lois de l’Assemblée, laissent entendre que le contenu du texte soumis à leur étude diffère de celui circulant sur les réseaux sociaux. Aussi, des éléments tels que la durée du mandat présidentiel seraient sujets à des interprétations erronées, évoquant une prolongation à sept ans. Or la tendance serait plutôt portée vers une réduction du mandat actuel du président. Ce qui jette ainsi le doute sur la véracité des informations relayées dans l’opinion publique.

Lire Aussi : INNOVATION CONSTITUTIONNELLE : LE TOGO, UN RÉGIME BIENTÔT PARLEMENTAIRE ?

Des réactions surprenantes face à cette révision constitutionnelle

De plus, le mutisme du parti présidentiel face à ces allégations et les réactions surprenantes de certains députés Unir suggèrent une possible dissension au sein du pouvoir, remettant en question les motivations réelles derrière cette révision constitutionnelle. Plusieurs membres du parti n’ont d’ailleurs pas hésité à exprimer leur surprise à l’égard de cette initiative remettant en cause donc l’implication du parti dans cette manœuvre.

Au-delà des spéculations et des rumeurs, la vérité sur la révision constitutionnelle au Togo reste encore à être révélée. Les débats à l’Assemblée nationale permettront peut-être de lever le voile sur cette affaire, mais en attendant, il est difficile de ne pas se demander si cette réforme n’est pas finalement une stratégie habile de Faure Gnassingbé pour préparer sa sortie honorable du pouvoir.

En diminuant ses propres pouvoirs et en ouvrant la voie à une gouvernance plus équilibrée, le président togolais pourrait ainsi se garantir une transition en douceur vers une retraite politique, loin des controverses et des tensions qui ont marqué son règne.

Previous

Présidentielle au Tchad : Grosse polémique autour du nouveau code électoral

Next

OUAGADOUGOU : LES ATELIERS SANKARISTES ABORDENT LA QUESTION DES FAKE NEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

5ème République : le Togo adopte à l'unanimité une nouvelle Constitution

5ème République : les députés togolais adoptent à l’unanimité une nouvelle Constitution

Investigateur Africain

Dans un moment historique empreint de changement et d’espérance, le Togo franchit une étape décisive vers une transformation politique majeure (5ème République). Après des délibérations intenses et une relecture minutieuse, ce vendredi 19 avril 2024 en séance plénière, les députés togolais ont voté à l’unanimité en faveur de l’adoption d’une nouvelle constitution. La nouvelle constitution […]

DIETRICH Thomas Pierre déclaré coupable du délit d’entrée illégale sur le territoire togolais

DIETRICH Thomas Pierre déclaré coupable du délit d’entrée illégale sur le territoire togolais

Investigateur Africain

Suite à l’expulsion du français DIETRICH Thomas Pierre du sol togolais, le procureur de la République a tenu à faire des éclaircissements sur la situation. Les explications ont donc été données via un communiqué paru le 18 avril 2024. DIETRICH Thomas Pierre, un imposteur COMMUNIQUE DU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE Le 03 avril 2024, monsieur […]

Va-t-on vers l’adoption définitive de la nouvelle constitution au Togo avant le 29 avril prochain ?

Va-t-on vers l’adoption définitive de la nouvelle constitution au Togo avant le 29 avril prochain ?

Rédaction

Après de larges consultations menées par les députés togolais avec toutes les parties prenantes de la vie nationale, le pays se tient au seuil d’un moment historique. Celui de redéfinir les fondements de son gouvernement et de sa société après relecture du nouveau projet de constitution. Le Togo va-t-il finalement passer d’un régime fort présidentiel […]