samedi, avril 20 2024

Depuis l’entame du mois sacré du ramadan au Niger, les consommateurs se trouvent confrontés à une situation économique difficile. Celle-ci est marquée par une flambée des prix des denrées alimentaires. Traditionnellement, cette période de jeûne pèse déjà lourdement sur le budget des ménages nigériens, mais cette année, les prix ont atteint des niveaux anormalement élevés.

En cause, une combinaison de facteurs locaux et régionaux qui mettent à rude épreuve le pouvoir d’achat des citoyens. Face à cette situation alarmante, les autorités nigériennes sont interpellées pour prendre des mesures d’urgence afin d’atténuer l’impact de la flambée des prix sur les ménages les plus vulnérables. Des appels sont lancés pour que le gouvernement renforce sa surveillance des marchés, lutte contre la spéculation et veille à ce que les prix restent abordables pour tous pendant cette période de jeûne.

Le ramadan, une aubaine pour les commerçants

Durant ce mois de jeûne du ramadan, les Nigériens sont confrontés à des prix exorbitants sur les marchés. Mamane Nouri, président de l’Association de défense des droits des consommateurs (ADDC), souligne que cette année, la hausse des prix est encore plus prononcée qu’à l’accoutumée. Les produits alimentaires de base, tels que le riz, ont vu leur prix tripler, voire quadrupler, par rapport aux années précédentes. Cette situation illustre la spéculation exacerbée qui règne sur les marchés nigériens à l’approche du ramadan.

Lire Aussi : TERREUR AU NIGERIA : UN NOUVEL ENLÈVEMENT DE MASSE DANS L’ÉTAT DE KADUNA

Il faut également souligner que les sanctions économiques imposées par la Cédéao ont également contribué à cette crise. Bien que levées, ces sanctions ont laissé des séquelles, notamment la fermeture de la frontière avec le Bénin du côté nigérien. En conséquence, les produits importés, essentiels à la satisfaction de la demande pendant le ramadan, doivent maintenant emprunter des voies alternatives, plus longues et plus coûteuses.

Cette perturbation dans la chaîne d’approvisionnement a considérablement réduit la disponibilité des produits sur les marchés nigériens, ce qui a alimenté la hausse des prix. En attendant, la solidarité communautaire joue un rôle crucial dans l’atténuation des effets de cette crise économique. Aussi, des initiatives locales visant à fournir des aides alimentaires aux familles démunies se multiplient, reflétant l’esprit de partage et de générosité qui caractérise le mois béni du ramadan.

Tony A.

Previous

Terreur au Nigeria : un nouvel enlèvement de masse dans l'état de Kaduna

Next

Réouverture des frontières : Un nouveau chapitre s'ouvre entre le Nigeria et le Niger ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

5ème République : le Togo adopte à l'unanimité une nouvelle Constitution

5ème République : les députés togolais adoptent à l’unanimité une nouvelle Constitution

Investigateur Africain

Dans un moment historique empreint de changement et d’espérance, le Togo franchit une étape décisive vers une transformation politique majeure (5ème République). Après des délibérations intenses et une relecture minutieuse, ce vendredi 19 avril 2024 en séance plénière, les députés togolais ont voté à l’unanimité en faveur de l’adoption d’une nouvelle constitution. La nouvelle constitution […]

DIETRICH Thomas Pierre déclaré coupable du délit d’entrée illégale sur le territoire togolais

DIETRICH Thomas Pierre déclaré coupable du délit d’entrée illégale sur le territoire togolais

Investigateur Africain

Suite à l’expulsion du français DIETRICH Thomas Pierre du sol togolais, le procureur de la République a tenu à faire des éclaircissements sur la situation. Les explications ont donc été données via un communiqué paru le 18 avril 2024. DIETRICH Thomas Pierre, un imposteur COMMUNIQUE DU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE Le 03 avril 2024, monsieur […]

Va-t-on vers l’adoption définitive de la nouvelle constitution au Togo avant le 29 avril prochain ?

Va-t-on vers l’adoption définitive de la nouvelle constitution au Togo avant le 29 avril prochain ?

Rédaction

Après de larges consultations menées par les députés togolais avec toutes les parties prenantes de la vie nationale, le pays se tient au seuil d’un moment historique. Celui de redéfinir les fondements de son gouvernement et de sa société après relecture du nouveau projet de constitution. Le Togo va-t-il finalement passer d’un régime fort présidentiel […]