lundi, juillet 22 2024

Depuis l’entame du mois sacré du ramadan au Niger, les consommateurs se trouvent confrontés à une situation économique difficile. Celle-ci est marquée par une flambée des prix des denrées alimentaires. Traditionnellement, cette période de jeûne pèse déjà lourdement sur le budget des ménages nigériens, mais cette année, les prix ont atteint des niveaux anormalement élevés.

En cause, une combinaison de facteurs locaux et régionaux qui mettent à rude épreuve le pouvoir d’achat des citoyens. Face à cette situation alarmante, les autorités nigériennes sont interpellées pour prendre des mesures d’urgence afin d’atténuer l’impact de la flambée des prix sur les ménages les plus vulnérables. Des appels sont lancés pour que le gouvernement renforce sa surveillance des marchés, lutte contre la spéculation et veille à ce que les prix restent abordables pour tous pendant cette période de jeûne.

Le ramadan, une aubaine pour les commerçants

Durant ce mois de jeûne du ramadan, les Nigériens sont confrontés à des prix exorbitants sur les marchés. Mamane Nouri, président de l’Association de défense des droits des consommateurs (ADDC), souligne que cette année, la hausse des prix est encore plus prononcée qu’à l’accoutumée. Les produits alimentaires de base, tels que le riz, ont vu leur prix tripler, voire quadrupler, par rapport aux années précédentes. Cette situation illustre la spéculation exacerbée qui règne sur les marchés nigériens à l’approche du ramadan.

Lire Aussi : TERREUR AU NIGERIA : UN NOUVEL ENLÈVEMENT DE MASSE DANS L’ÉTAT DE KADUNA

Il faut également souligner que les sanctions économiques imposées par la Cédéao ont également contribué à cette crise. Bien que levées, ces sanctions ont laissé des séquelles, notamment la fermeture de la frontière avec le Bénin du côté nigérien. En conséquence, les produits importés, essentiels à la satisfaction de la demande pendant le ramadan, doivent maintenant emprunter des voies alternatives, plus longues et plus coûteuses.

Cette perturbation dans la chaîne d’approvisionnement a considérablement réduit la disponibilité des produits sur les marchés nigériens, ce qui a alimenté la hausse des prix. En attendant, la solidarité communautaire joue un rôle crucial dans l’atténuation des effets de cette crise économique. Aussi, des initiatives locales visant à fournir des aides alimentaires aux familles démunies se multiplient, reflétant l’esprit de partage et de générosité qui caractérise le mois béni du ramadan.

Tony A.

Previous

Terreur au Nigeria : un nouvel enlèvement de masse dans l'état de Kaduna

Next

Réouverture des frontières : Un nouveau chapitre s'ouvre entre le Nigeria et le Niger ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Investigateur Africain

Avec la visite d’une forte délégation turque à Niamey le mercredi 17 juillet 2024, le Niger et la Turquie ont montré leur volonté de renforcer leurs relations bilatérales. Cette délégation, comprenant des ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Énergie et du Renseignement, a rencontré le chef du Conseil National pour le Salut du […]

dozos : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Scandale au Mali : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Investigateur Africain

Des pratiques dozos dans l’armée malienne ? Depuis le mardi 16 juillet 2024, une vidéo perturbante fait le tour des réseaux sociaux au Mali. On y voit un homme en uniforme militaire malien, arborant clairement les insignes des Forces armées maliennes (Fama), en train d’éventrer un cadavre pour en extraire et manger le foie. Les […]

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Investigateur Africain

Une semaine après avoir dissous son gouvernement, le président Ruto William du Kenya se retrouve dans une impasse politique croissante alors qu’il peine à former un nouveau cabinet ministériel. Malgré ses promesses d’un gouvernement élargi et d’un dialogue national inclusif, peu de volontaires se manifestent pour collaborer avec son administration intérimaire. Chris Kinyanjui, secrétaire général […]