mardi, juin 25 2024

Ces derniers jours, des communes de plusieurs régions du Niger ont été sérieusement touchées par d’intenses pluies. Celles-ci ont occasionné d’énormes dégâts matériels. C’est le cas notamment pour les régions comme Diffa, Tahoua, Maradi, Tillabéri et Zinder. Les populations de ses localités, soit 16 000 personnes, se sont donc retrouvées sinistrées.

Notons aussi que d’après le bilan provisoire, les inondations causées par ces fortes pluies ont entrainé le décès d’une dizaine de personnes. Les autorités quant à elles, déploient tous les efforts possibles pour venir en aide aux populations de ces diverses localités.

Des pluies exceptionnelles

D’après le colonel major Bako Boubacar, les pluies s’étant abattues dans ces régions cette année sont particulières. En ce sens, que ces précipitations sont fortes et ont lieu dans des délais très courts. En conséquence, les inondations de plusieurs zones se sont faites rapides. Et l’état précaire de certaines localités ont accentué les dégâts.

La commune de Hamdara, dans la région de Zinder, est la parfaite illustration de l’ampleur de ces inondations. « C’est une pluie jamais enregistrée dans nos localités », a affirmé le maire Oumarou Nouhou. Et d’expliquer, « c’est un village qui est situé sur une pente. Donc l’eau descend d’abord sur une colline et traverse les villages avant de se déverser dans les mares ».

C’est ainsi que l’effondrement de plusieurs maisons ont été constatés. Il en est de même pour les dégâts subit par les installations électriques et hydrauliques.

Lire aussi : PÉNURIE DE GASOIL AU NIGER : QUE FAIT LE GOUVERNEMENT ?

Un important appel à la vigilance

Pour l’instant, plusieurs sinistrés ont été relogés dans des écoles. Toutefois, les autorités régionales appellent les habitants des quartiers inondables à quitter les lieux. Ceci du fait que d’importantes averses devraient survenir dans les prochains jours. « D’autres précipitations sont attendues, dans les prochains jours. Les prévisions annoncent une saison des pluies très humide », indique Katiellou Gaptia Lawan, directeur de la météorologie nationale.

« Cette situation va continuer, on aura d’autres séquences de fortes pluies çà et là sur le pays. On a eu beaucoup d’inondations sur l’année passée, également, et on est en train d’assister à une situation où la pluviométrie en termes de cumul augmente, mais le nombre de jours de pluie diminue. Ce qui rend les choses beaucoup plus intenses. » prévient-il.

Quoi qu’il en soit, la direction générale de la protection civile assure la mise en place des plans de réponse adéquate.

 

El Professor

Previous

Togo-Routier: Stationnement illégal dans le Golfe 5, le maire lance un ultimatum aux auteurs

Next

Détournement de fonds publics au Gabon : Ike Ngouoni à la barre des accusés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Contrôle des prix au Sénégal : Une mesure cruciale pour assurer l'impact des baisses tarifaires

Contrôle des prix au Sénégal : Une mesure cruciale pour assurer l’impact des baisses tarifaires

Investigateur Africain

Le Sénégal a récemment annoncé des mesures visant à réduire les prix des produits de consommation courante tels que le riz, l’huile et le pain, en réponse aux préoccupations croissantes concernant le coût de la vie. Cette décision, prise le 13 juin 2024, intervient dans un contexte où de nombreux ménages sénégalais ressentent une pression […]

Enlèvement au Niger : Le FPJ exige la libération de Bazoum en échange du Préfet de Bilma

Enlèvement au Niger : Le FPJ exige la libération de Bazoum en échange du Préfet de Bilma

Investigateur Africain

Alors que la junte nigérienne avait confirmé l’enlèvement vendredi 21 juin du préfet de Bilma et de sa délégation, cette même attaque a été revendiquée samedi 22 juin par le Front patriotique pour la justice (FPJ). Ce groupe politico-militaire, dont c’est la première action connue, diffère du Front patriotique pour la libération (FPL), qui a […]

Bangui : Les habitants terrifiés par les vols et assassinats

Insécurité à Bangui : Les habitants terrifiés par les vols et assassinats

Investigateur Africain

En Centrafrique, la capitale Bangui est en proie à une vague de vols à main armée et d’assassinats, plongeant ses habitants dans l’anxiété et l’inquiétude. Les quartiers sud et est de la ville sont particulièrement touchés, avec des incidents violents devenus monnaie courante. Les habitants appellent les autorités à renforcer la sécurité pour endiguer cette […]