samedi, mars 2 2024

Malgré les longues tractations, le passeport diplomatique de Gbagbo Laurent, ancien président ivoirien, pourrait bientôt se retrouver en sa possession. Hier lundi 23 novembre à Bruxelles, il a en effet rempli les formalités requises. L’opération a eu lieu dans un grand hôtel de la capitale belge.

L’ex-président avait fait sa demande à l’ambassade de Côte d’Ivoire en Belgique depuis fin juillet. Mais cette requête inhérente au passeport diplomatique de Gbagbo Laurent s’est heurtée à un refus non-dit de la part des autorités ivoiriennes. Laurent Gbagbo est donc resté 4 mois environ sans nouvelles sur l’évolution de son dossier. Ce refus des autorités ivoiriennes avait pour but, semble-t-il, de l’empêcher de rentrer en Côte d’Ivoire. Ceci si on considère le fait qu’il a manifesté son souhait à quelques jours de la présidentielle du 31 octobre dernier.

Établissement du Passeport diplomatique de Gbagbo Laurent, une démarche encore incertaine

Pour que Laurent Gbagbo puisse entrer dans ses droits, une équipe mobile du ministère des Affaires étrangères a été dépêchée à Bruxelles. Elle s’est donc appliquée à l’élaboration des différents procédés requis par rapport à cette démarche administrative s’agissant du passeport diplomatique de Gbagbo Laurent.

A cet effet, les empreintes digitales ainsi que la photo de l’ancien président ont été prises. Aussi, les documents utiles à cette procédure ont été reçus. Les prétendus obstacles à la remise du passeport diplomatique de Gbagbo Laurent sont donc en train d’être levés.

S’agissant du délai de réception, aucune date de remise du passeport n’a été communiquée. Alors l’entourage de Laurent Gbagbo se montre méfiant. « Cette mission est une opération de communication. Si le chef de l’État avait voulu lui accorder un passeport, il le lui aurait déjà donné », a affirmé l’un de ses proches.

Un retour au pays compliqué

Bien que la situation semble se décanter, Laurent Gbagbo ne pourrait pas rentrer de sitôt en Côte d’Ivoire. « L’établissement d’un passeport ne signifie pas que Laurent Gbagbo pourra rentrer tout de suite en Côte d’Ivoire », a précisé une source diplomatique.

Outre cela, Laurent Gbagbo est toujours sous le coup de poursuite judiciaire. Il est accusé dans l’affaire dite du « braquage » de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Alors sauf une grâce présidentielle d’Alassane Ouattara, il se fera arrêté par les autorités ivoiriennes à son retour en Côte d’Ivoire.

Pourrait-il donc faire son retour triomphal au pays comme attendu par ses militants ? L’évolution du climat politique en Côte d’Ivoire nous le dira. Pour l’instant, Laurent Gbagbo bénéficie de la bonne foi du gouvernement ivoirien. Il s’est vu remettre un récépissé attestant la demande de renouvellement de son passeport.

Lire aussi : CÔTE D’IVOIRE : ALASSANE OUATTARA ET HENRI KONAN BÉDIÉ BRISENT « LE MUR DE GLACE »

Previous

Les acteurs de la société civile en Centrafrique se forment pour jouer leur rôle lors du prochain scrutin

Next

Bénin : la société civile et plusieurs opposants debout contre la règle des parrainages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]