jeudi, février 29 2024

Depuis son investiture comme président de la transition malienne, le colonel Asssimi Goïta ne cesse de surprendre. Il s’illustre à nouveau avec la libération de trois otages chinois. L’information a été portée à la connaissance de l’opinion générale à travers un communiqué de la présidence hier lundi 1er novembre.

Pour rappel, les trois otages chinois ont été enlevés pendant qu’ils travaillaient sur un chantier de construction d’une route à des kilomètres de la ville de kwala. Le kidnapping de ces ressortissants chinois s’est produit le 17 juillet par des hommes armés non identifiés. Outre les trois otages chinois, deux Mauritaniens se sont aussi retrouvés dans la main des ravisseurs.

La libération des otages chinois, un exploit des autorités maliennes

Pour ôter les ressortissants chinois de la captivité, les autorités maliennes n’ont pas été avares dans leurs efforts. Elles ont déployés tous les moyens requis pour redonner la liberté aux otages chinois. Pour y arriver à leur fin, plusieurs forces ont du être impliquées. C’est le cas notamment des services de renseignements, des Forces spéciales et Forces de Défense et de Sécurité.

L’opération qui a été un franc succès, a également nécessité de l’appui et de la couverture des hélicoptères MI 171, récemment acquis par l’Armée de l’Air. Cette recouverte de liberté pour les otages chinois survient trois semaines après celle de la sœur catholique colombienne, Gloria Cécilia NARVAEZ. Une nouvelle donc qui ravive donc de plus belle, les relations entre le Mali et la Chine.

Lire sur : MALI: LES POPULATIONS ORDONNENT AUX FORCES ÉTRANGÈRES DE PLIER BAGAGE

D’autres libérations à venir

Ces dernières années, plusieurs pays de la région du Sahel sont confrontés à une vague d’insécurité sans précédente. Et malheureusement ce sont les populations qui en paient le plus lourd tribu. Alors la lutte contre le terrorisme est une priorité pour le gouvernement malien.

D’après le colonel Assimi Goïta, d’autres libérations pourraient survenir dans les prochains jours. Ceci d’autant plus que les autorités maliennes sont résolument engagées à obtenir la libération de toutes les personnes retenues en otage sur le territoire malien. La lutte contre le terrorisme est une priorité pour le gouvernement malien.

Dans son message, le Président de la Transition n’a pas manqué de saluer le courage des trois ex otages de même que le professionnalisme de l’armée. Pour information, les anciens otages chinois, travaillent pour l’entreprise de construction COVEC.

Lire aussi: EXPULSION AU MALI: HAMIDOU BOLY A « 72 HEURES POUR QUITTER » LE PAYS

 

Sandrine A

Previous

Crise au Soudan: le général Burhan dans la tourmente

Next

Terrorisme au Burkina Faso: une offensive décisive contre les djihadistes s’annonce

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]