lundi, juin 24 2024

Le président de transition du Gabon, Brice Clotaire Oligui Nguema, a entamé ce mardi 28 mai une visite de travail de cinq jours en France. Ce séjour, qui s’articule autour de trois volets – économique, politique et mémoriel – vise à renforcer et relancer le partenariat bilatéral entre Libreville et Paris. La visite du président gabonais intervient dans un contexte où le Gabon cherche à attirer davantage d’investissements étrangers et à affirmer sa place sur la scène internationale.

Cette initiative s’inscrit dans la continuité des efforts déployés par Oligui Nguema depuis sa prise de pouvoir pour consolider les relations du Gabon avec ses partenaires clés et diversifier ses alliances économiques. Les attentes sont élevées, tant du côté gabonais que français, pour revitaliser des liens historiques et ouvrir de nouvelles perspectives de coopération.

Un forum économique pour attirer les investissements

Le séjour de Brice Clotaire Oligui Nguema a débuté par une journée axée sur les questions économiques. Le président gabonais a prononcé le discours de clôture du forum économique France-Gabon, une plateforme cruciale pour promouvoir les opportunités d’investissement dans le pays. Libreville espère que ce forum ouvrira la voie à de nouveaux partenariats et attirera des investissements significatifs, notamment dans le secteur des infrastructures.

Lors de son intervention, le ministre gabonais de l’Économie, Mays Mouissi, a insisté sur la nécessité de trouver des partenaires fiables pour soutenir le développement du pays. « Nous sommes là aujourd’hui pour vous présenter ce Gabon nouveau que nous essayons de construire et pour lequel nous avons besoin d’appuis, d’investissements, de partenaires fiables », a-t-il déclaré. Il a également souligné les défis majeurs auxquels le Gabon est confronté, notamment le taux de chômage élevé et les besoins pressants en infrastructures telles que les routes, les hôpitaux, les écoles et l’énergie. Mouissi a lancé un appel rassurant aux investisseurs potentiels : « Nous sommes venus dire : n’ayez pas peur, l’avenir est chez nous. »

Lire aussi : DIALOGUE NATIONAL INCLUSIF AU GABON : ENJEUX, ATTENTES ET PERSPECTIVES

Rencontre politique entre Oligui Nguema et Macron à l’Élysée

Le moment fort de la visite de Brice Clotaire Oligui Nguema sera sa rencontre avec le président français Emmanuel Macron, prévue pour vendredi à l’Élysée. Les deux dirigeants se sont déjà rencontrés en décembre dernier à Dubaï en marge de la COP, et cette réunion s’annonce cruciale pour discuter des relations bilatérales et des questions d’intérêt commun.

Parmi les sujets clés figurent l’avenir de la présence militaire française au Gabon, dont l’évolution et la réduction sont à l’ordre du jour, ainsi que le soutien de Paris à la transition politique en cours au Gabon après le dialogue d’avril. Le président Oligui Nguema et Emmanuel Macron aborderont également les enjeux environnementaux, un domaine de coopération traditionnellement fort entre les deux pays. Sous l’administration d’Ali Bongo, le Gabon s’est positionné comme un leader régional en matière de protection de l’environnement, et cette politique devrait se poursuivre sous la transition actuelle.

Lire Aussi : DIPLOMATIE OUEST-AFRICAINE : LE TOGO, PROCHAINE DESTINATION DE FAYE ?

Un hommage mémoriel à Picardie

Le troisième volet de la visite de Brice Clotaire Oligui Nguema sera mémoriel. Après une rencontre avec la diaspora gabonaise samedi, le président de transition se rendra en Picardie, au nord de Paris, pour rendre hommage aux tirailleurs gabonais faits prisonniers et assassinés à Airaines par les nazis en juin 1940. Cet hommage inclura une cérémonie en mémoire du capitaine gabonais Charles N’Tchoréré, qui a été un symbole de courage et de sacrifice.

Cette visite mémorielle s’inscrit dans la démarche de Brice Clotaire Oligui Nguema de renforcer la respectabilité internationale du régime de transition gabonais et de se démarquer d’autres régimes militaires. En rendant hommage à des figures historiques, le président gabonais cherche à souligner les liens historiques et culturels profonds entre le Gabon et la France, tout en consolidant un partenariat durable et fiable en Afrique centrale.

En somme, cette visite de travail de Brice Clotaire Oligui Nguema à Paris vise non seulement à renforcer les relations bilatérales franco-gabonaises sur les plans économique et politique, mais aussi à affirmer la position du Gabon sur la scène internationale. Les prochaines étapes de cette visite seront cruciales pour déterminer l’avenir de la coopération entre les deux nations.

 

Tony A.

Previous

Diplomatie Ouest-Africaine : Le Togo, prochaine destination de Faye ?

Next

Centrafrique : Les producteurs de charbon de bois face à une crise économique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Ramaphosa promet une nouvelle ère en Afrique du Sud

Afrique du Sud : le président Ramaphosa promet une nouvelle ère

Investigateur Africain

Le mercredi 19 juin dernier, la cérémonie d’investiture du président Cyril Ramaphosa a marqué le début de son second mandat à la tête de l’Afrique du Sud. Depuis les emblématiques bâtiments de l’Union Buildings à Pretoria, le président a prêté serment devant un parterre d’officiels et de militants, promettant une nouvelle ère de gouvernance. Cyril […]

Explosion dévastatrice à N'djamena : La population en colère exige des réponses

Explosion dévastatrice à Ndjamena : La population en colère exige des réponses

Investigateur Africain

Le ciel de N’djamena s’est embrasé mardi soir, le 18 juin, aux alentours de 22h30 heure locale, lorsqu’un incendie d’origine inconnue a éclaté dans un dépôt de munitions proche du centre-ville. Cette explosion tragique a fait 9 morts et 46 blessés, selon les autorités gouvernementales. Le président Mahamat Idriss Deby a rapidement réagi en promettant […]

Tiaret en Algérie face à une grande pénurie d'eau

Algérie : Les habitants de Tiaret se révoltent face aux pénuries d’eau

Investigateur Africain

La région de Tiaret, située dans le nord de l’Algérie, est en proie à une crise de l’eau sans précédent. Depuis des mois, une sécheresse prolongée prive ses habitants d’eau potable, suscitant une vague de mécontentement et de manifestations. Alors que le président Abdelmadjid Tebboune avait promis des solutions avant l’Aïd el-Kébir, la population dénonce […]