vendredi, février 23 2024

Sceller plus fermement leur union, c’est la démarche dans laquelle se sont inscrites depuis peu Moscou et Alger. Ces derniers mois, les relations entre les deux pays ont connu, une intensification. Et cela est nettement perceptible à travers les visites et l’augmentation des échanges d’expertises entre les deux nations.

Soulignons qu’au cours des cinq dernières années, les relations entre Moscou et Alger ont atteint le niveau d’un « partenariat stratégique approfondi ». C’est-à-dire qu’elles se sont considérablement développées, ce dans plusieurs domaines non négligeables.

Une importante coopération militaire entre Moscou et Alger

La consolidation du partenariat stratégique entre Moscou et Alger n’est pas un hasard, comme d’aucun pourrait le penser. Il apparait plus comme une chose normale si on tient compte de certains facteurs clés, notamment des liens étroits de coopérations dans les domaines économique, militaire et humanitaire.

En 2021, les échanges commerciaux entre l’Algérie et la Russie ont atteint trois milliards de dollars. En matière d’achat d’armement, l’Algérie figure également parmi les clients historiques de la Russie. Ceci témoigne aisément de la forte coopération militaire existante entre eux.

Lire aussi : INFLUENCE AMÉRICAINE EN AFRIQUE : ANTONY BLINKEN ÉVOQUE LA NOUVELLE STRATÉGIE

Des positions convergentes

Selon Mansouria Mekhfi, chercheuse et universitaire, le développement fulgurant des relations entre Moscou et Alger est lié à leurs points de vue communs. Très souvent, les deux pays partagent la même analyse sur les questions internationales et régionales d’actualité.

Leur opposition commune au printemps arabe, leur détermination à combattre le fondamentalisme islamique, en est une parfaite illustration. Par ailleurs, il faut le préciser, Moscou et Alger se sont le plus rapprochés sous la présidence de Vladmir Poutine.

Pour preuve, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans le désert, Moscou et Alger vont agir de concert. L’opération est dénommée « Bouclier du désert ». Cette dernière aura lieu en novembre et va impliquer cent soixante soldats russes et algériens. Ceux-ci dans leur exercice vont s’évertuer à rechercher, trouver et éradiquer des groupes terroristes dans le désert.

 

El Professor

Previous

Influence américaine en Afrique : Antony Blinken évoque la nouvelle stratégie

Next

Violences sexuelles en Afrique du Sud : « Cela doit cesser ! », martèle le président Ramaphosa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]