jeudi, juin 13 2024

Parmi les leaders du droit des affaires pour le compte de l’année 2021, l’avocat togolais Martial Akakpo, s’est distingué avec brio. Il fait partie de ses talentueux praticiens du droit ayant surtout fait montre de leur expertise en ce qui concerne la pratique du droit des affaires.

Ce qui lui vaut donc sa place dans le récent classement général des 100 avocats d’affaires les plus influents en Afrique francophone. Le « 100 Legal Powerlist », est un rendez-vous annuel qui présente le palmarès exclusif des avocats d’affaires. Il résulte de l’initiative du magazine « Jeune Afrique » et « Jeune Afrique Business+ ».

Des critères pointilleux

Pour réaliser ce précieux classement des meilleurs avocats d’affaires, une cinquantaine de cabinets internationaux et africains ont été audités. Ainsi, les données recueillies ont permis de connaitre leur sphère d’influence ainsi que l’impact suscité dans leurs différentes spécialités.

Pour chaque avocat, l’évaluation a donc été faite sur la base de plusieurs critères pondérés et ce dans le strict respect de la confidentialité par des analystes réputés. Il s’agit entre autres du nombre d’interventions, de la complexité des missions confiées à l’avocat.Martial Akakpo

La valeur financière sous-jacente cumulée des dossiers qu’il a en charge et les pays dans lesquels il intervient sont aussi pris en compte. Autant d’éléments qui ont permis à l’avocat togolais Martial Akakpo de briller.

Autre sujet intéressant: FORUM AFRIQUE CIAN 2021: « LE TOGO EST UN PAYS ENTREPRENEUR », ASSURE VICTOIRE TOMÉGAH-DOGBÉ

Une fière chandelle au Cabinet « Martial Akakpo et Associés »

Par ce classement honorable, l’avocat d’affaires togolais offre donc à sa société d’Avocats « Martial Akakpo & Associés » un triomphe mérité. Cette dernière offre des prestations selon les standards internationaux dans le respect des attentes de sa clientèle. Rapidité de réactions, souci de précision sont les qualités prônées par la firme.

Martial AKAKPO est spécialisé en Contentieux International des affaires portant notamment sur le financement des entreprises et marchés de capitaux. En outre, il intervient comme conseil ou arbitre dans des arbitrages et médiations internationaux.

Martial Akakpo1Il est également chargé d’enseignement au D.U. Contentieux International des affaires approfondi à l’Université Paris 12. Il joue aussi un rôle important au sein du comité français de l’arbitrage, de l’Association Française d’Arbitrage et de l’Institut du Droit des Affaires de la Chambre de Commerce Internationale de Paris.

Pour la période 2021-2024, son mandat a été renouvelé à la Cour Internationale d’Arbitrage de la CCI. Une opportunité de plus pour promouvoir davantage l’arbitrage CCI au Togo et en Afrique.

Autre sujet intéressant: SHARE AFRICA : LA PLATEFORME LANCE SON FORUM DIGITAL « AFRIQUE POSITIVE, AFRIQUE DU XXIE SIÈCLE »

 

El Professor

Previous

Alternance politique au Bénin : pas de troisième mandat pour le président Talon

Next

Afrique du Sud: l'incarcération de Jacob Zuma met le feu aux poudres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

certification du Cacao pour les producteurs ivoiriens

Certification du Cacao : Les enjeux pour les producteurs ivoiriens à l’Aube de 2025

Investigateur Africain

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, se prépare à relever un nouveau défi avec l’arrivée des nouvelles normes européennes en janvier 2025. Bien avant cette échéance, le pays s’est engagé dans un processus de certification pour garantir la durabilité et l’éthique de sa production de cacao, à travers des labels comme Utz, Rainforest […]

crise des carburants en Centrafrique : Tamoil sous pression

Centrafrique : La crise des carburants met Tamoil sous pression

Investigateur Africain

En République Centrafricaine, la crise des carburants est devenue un problème majeur, entraînant des mesures drastiques de la part du gouvernement. Mercredi 5 juin, les autorités ont décidé de réquisitionner six des onze stations-service du réseau Tamoil à Bangui. Cette décision, annoncée par le ministre chargé du Développement de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques, vise […]

assises de la justice au Sénégal : voici les propositions

Réforme judiciaire au Sénégal : les propositions des assises de la justice

Investigateur Africain

Les assises de la justice, voulues par le président sénégalais, se sont conclues mardi 4 juin après cinq jours de débats intenses. Cette rencontre a rassemblé 376 participants, incluant magistrats, avocats, membres de la société civile et professeurs d’université. L’objectif : élaborer des propositions concrètes pour réformer le secteur judiciaire au Sénégal, en mettant l’accent […]