vendredi, février 23 2024

Dans la journée du mardi 18 août 2020, des militaires mutins conduits par les colonels Malick Diaw et Sadio Camara ont fait un coup d’Etat au Mali. Après la démission forcée de Ibrahim Boubacar Keïta dans la nuit de mardi à mercredi, ces militaires putschistes affirment vouloir mener une transition politique et des élections générales.

Regroupés au sein du « Comité national pour le salut du peuple (CNSP) », les militaires (mutins) putschistes tiennent une feuille de route pour une transition politique et des élections générales.

Promesse de restitution du pouvoir des militaires mutins

Le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta, dans la nuit du mardi au mercredi 19 août 2020, a présenté sa démission ainsi que celle de son Gouvernement. Puis, il a dissous le Parlement. A la suite de sa démission, les militaires mutins ont affirmé leur volonté de mener une transition politique.

La communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) « dénie catégoriquement toute forme de légitimité aux putschistes » et a décidé de fermer toutes les frontières avec le Mali.

Dans un communiqué publié ce mercredi, le chef d’état-major adjoint de l’armée de l’air, assure « ne pas tenir au pouvoir » et se tenir « au-delà des clivages politiques et idéologiques ».

La stabilité doit primer

Le colonel-major Ismaël Wagué, pour sa part, a affirmé que « Nous ne tenons pas au pouvoir, mais nous tenons à la stabilité du pays, qui nous permettra d’organiser dans des délais raisonnables des élections générales pour permettre au Mali de se doter d’institutions fortes ». Il a, également, annoncé vouloir utiliser les conclusions du Dialogue national inclusif comme une base du nouveau cadre de gouvernance.

Toutes ces déclarations font planer un doute sur la neutralité politique des militaires mutins. Sont-ils réellement pour le peuple ? Ou sont-ils des complices indirects de l’opposition malienne ? Tout porte à croire qu’ils ont un penchant politique assimilable à celle d’une opposition radicale.

Previous

[TRIBUNE] Côte d'Ivoire/3e mandat de Monsieur Alassane Ouattara : la lumière du Professeur Martin Bléou, Agrégé de droit public et science politique

Next

Bénin/Présidentielle 2021 : Prof Joël Aïvo profite-t-il de l’absence d’une candidature de poids de l’opposition pour se positionner ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]