samedi, avril 20 2024

Les Ateliers Sankaristes, une initiative d’éducation et de réflexion basée sur les idéaux et la philosophie de feu Thomas Sankara, l’ancien président charismatique du Burkina Faso, seront lancés le vendredi 23 février prochain à Koudougou. Portés par Les Jeunes patriotes et Deux heures pour nous, Deux heures pour Kamita, ils marquent une étape cruciale dans la promotion de la souveraineté et de la participation citoyenne au Burkina Faso.

Les Ateliers Sankaristes ont pour vocation de transmettre les valeurs fondamentales défendues par Thomas Sankara, telles que la justice sociale, l’autonomisation des communautés, la lutte contre la corruption, et la promotion de l’éducation et de la santé. Ces ateliers offrent une plateforme unique pour inspirer la jeunesse, encourager le dialogue social et approfondir la compréhension des enjeux sociaux et politiques contemporains. Les Ateliers Sankaristes

Les Ateliers Sankaristes pour préserver l’héritage de l’icône révolutionnaire

Pour cette première édition, trois villes sont choisies pour abriter les activités : Koudougou, Ouagadougou et Bobo Dioulasso. Les participants composés des acteurs de la société civile, des jeunes étudiants, des leaders d’opinion, des journalistes seront respectivement entretenus sur les thématiques suivantes : Promotion et Protection de la Souveraineté des Ressources Naturelles du Burkina Faso, Place de la Culture Médiatique et Numérique dans les Enjeux Sécuritaires du Faso, Employabilité des jeunes : les défis et les perspectives d’emploi.

Lire Aussi : TERRORISME AU BURKINA FASO : DIALLO ABDOUL DJABAROU ET SES COMPLICES ÉLIMINÉS

Ainsi après le lancement, le premier atelier sera ouvert le samedi 24 février, toujours à Koudougou, à partir de 14 heures à la Résidence Cendrillon. Il sera animé par Hassane Bazoungbié BATIONO, Commissaire Général des Ateliers Sankaristes, Lianhoué BAYALA, Coordonnateur national de 2NH et Teel Loé KONATE, Acteur de la société civile. Pour le Commissaire Général, les Ateliers Sankaristes représentent une opportunité sans précédent de réfléchir sur l’héritage de l’icône révolutionnaire africaine et de s’engager dans la construction d’un avenir meilleur pour tous les Burkinabés. L’étape de Ouagadougou est prévue pour le samedi 02 mars.

 

Sandrine A.

 

Previous

CAN 2025 au Maroc : Réorganisation du calendrier pour éviter les chevauchements avec le Mondial des clubs

Next

New World TV décroche les droits de diffusion de l'UEFA Champions League pour l'Afrique subsaharienne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

5ème République : le Togo adopte à l'unanimité une nouvelle Constitution

5ème République : les députés togolais adoptent à l’unanimité une nouvelle Constitution

Investigateur Africain

Dans un moment historique empreint de changement et d’espérance, le Togo franchit une étape décisive vers une transformation politique majeure (5ème République). Après des délibérations intenses et une relecture minutieuse, ce vendredi 19 avril 2024 en séance plénière, les députés togolais ont voté à l’unanimité en faveur de l’adoption d’une nouvelle constitution. La nouvelle constitution […]

DIETRICH Thomas Pierre déclaré coupable du délit d’entrée illégale sur le territoire togolais

DIETRICH Thomas Pierre déclaré coupable du délit d’entrée illégale sur le territoire togolais

Investigateur Africain

Suite à l’expulsion du français DIETRICH Thomas Pierre du sol togolais, le procureur de la République a tenu à faire des éclaircissements sur la situation. Les explications ont donc été données via un communiqué paru le 18 avril 2024. DIETRICH Thomas Pierre, un imposteur COMMUNIQUE DU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE Le 03 avril 2024, monsieur […]

Va-t-on vers l’adoption définitive de la nouvelle constitution au Togo avant le 29 avril prochain ?

Va-t-on vers l’adoption définitive de la nouvelle constitution au Togo avant le 29 avril prochain ?

Rédaction

Après de larges consultations menées par les députés togolais avec toutes les parties prenantes de la vie nationale, le pays se tient au seuil d’un moment historique. Celui de redéfinir les fondements de son gouvernement et de sa société après relecture du nouveau projet de constitution. Le Togo va-t-il finalement passer d’un régime fort présidentiel […]