samedi, avril 20 2024

Malgré son inéligibilité, l’ancien président Laurent Gbagbo a annoncé sa candidature à la présidentielle de 2025. Le Parti des peuples africains (PPA-CI) a choisi de miser sur son leader historique pour incarner ses ambitions politiques, suscitant des débats intenses sur la légitimité et la faisabilité de cette démarche. Alors que les élections se profilent, cette décision soulève des questions cruciales sur l’avenir politique de la Côte d’Ivoire et la dynamique des forces en présence.

La candidature de Laurent Gbagbo, ancien président de la Côte d’Ivoire et figure emblématique de la politique ivoirienne, représente un défi politique majeur dans le paysage actuel. Malgré son inéligibilité légale, conséquence de sa condamnation en 2018 et de sa grâce présidentielle en 2022, le PPA-CI a décidé de le désigner comme candidat pour la prochaine élection présidentielle. Cette décision audacieuse remet en question les normes électorales et ouvre la voie à un bras de fer politique sans précédent, avec des implications potentiellement significatives pour l’avenir de la Côte d’Ivoire.

Laurent Gbagbo, un candidat contesté mais considéré comme le meilleur choix

Malgré les controverses entourant la candidature de Laurent Gbagbo, le PPA-CI insiste sur sa pertinence et sa légitimité. Selon le secrétaire général du parti, Jean-Gervais Tchéidé, Gbagbo est le seul capable de mener une véritable bataille politique et de représenter efficacement les aspirations de son parti. « Son nom ne figure pas sur la liste électorale, donc il n’est pas éligible, nous savons tous que la condamnation pour le braquage de la BCEAO qu’on brandit comme étant la raison pour laquelle il est privé de ses droits, est une condamnation purement politique », a-t-il laissé entendre.

Pour le PPA-CI, cette démarche vise à achever un projet politique inachevé et à rétablir une continuité interrompue par les événements tumultueux de l’histoire récente du pays. Cette nomination s’appuie également sur une conviction profonde selon laquelle Gbagbo incarne le meilleur espoir pour une véritable alternative politique en Côte d’Ivoire.

Lire Aussi : BÉNIN : CONTESTATIONS MULTIPLES AUTOUR DU NOUVEAU CODE ÉLECTORAL

Alors que Laurent Gbagbo se positionne comme un acteur central de la prochaine élection présidentielle, les réactions ne se sont pas fait attendre. Certains analystes politiques estiment que sa candidature pourrait être un catalyseur pour un débat politique plus large, remettant en question les fondements mêmes du système politique ivoirien. Cependant, d’autres observateurs soulignent les défis pratiques et juridiques auxquels cette démarche pourrait être confrontée, notamment en termes de validation légale de sa candidature. À l’approche du scrutin, l’annonce de la candidature de Gbagbo promet de susciter des débats enflammés et de façonner le paysage politique ivoirien dans les mois à venir.

 

Tony A.

Previous

Bénin : Contestations multiples autour du nouveau Code Électoral

Next

Terreur au Nigeria : un nouvel enlèvement de masse dans l'état de Kaduna

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

5ème République : le Togo adopte à l'unanimité une nouvelle Constitution

5ème République : les députés togolais adoptent à l’unanimité une nouvelle Constitution

Investigateur Africain

Dans un moment historique empreint de changement et d’espérance, le Togo franchit une étape décisive vers une transformation politique majeure (5ème République). Après des délibérations intenses et une relecture minutieuse, ce vendredi 19 avril 2024 en séance plénière, les députés togolais ont voté à l’unanimité en faveur de l’adoption d’une nouvelle constitution. La nouvelle constitution […]

DIETRICH Thomas Pierre déclaré coupable du délit d’entrée illégale sur le territoire togolais

DIETRICH Thomas Pierre déclaré coupable du délit d’entrée illégale sur le territoire togolais

Investigateur Africain

Suite à l’expulsion du français DIETRICH Thomas Pierre du sol togolais, le procureur de la République a tenu à faire des éclaircissements sur la situation. Les explications ont donc été données via un communiqué paru le 18 avril 2024. DIETRICH Thomas Pierre, un imposteur COMMUNIQUE DU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE Le 03 avril 2024, monsieur […]

Va-t-on vers l’adoption définitive de la nouvelle constitution au Togo avant le 29 avril prochain ?

Va-t-on vers l’adoption définitive de la nouvelle constitution au Togo avant le 29 avril prochain ?

Rédaction

Après de larges consultations menées par les députés togolais avec toutes les parties prenantes de la vie nationale, le pays se tient au seuil d’un moment historique. Celui de redéfinir les fondements de son gouvernement et de sa société après relecture du nouveau projet de constitution. Le Togo va-t-il finalement passer d’un régime fort présidentiel […]