lundi, avril 15 2024

En Octobre 2023, les ivoiriens vont se retrouver une nouvelles fois dans les urnes dans le cadre des élections locales. Pour faire de ce scrutin une réussite, la CEI (Commission électorale indépendante), met d’ores et déjà les moyens en œuvre afin que le processus soit des plus inclusifs. Alors elle a été à la rencontre des partis politiques hier mardi 11 octobre 2022.

A un an des élections locales d’octobre 2023, la rencontre entre la CEI et les partis politiques, symbolise beaucoup. L’organisme en charge des élections a saisi l’occasion pour informer sur ses activités. Et surtout d’annoncer la révision des listes électorales. L’opération est prévue du 19 novembre au 10 décembre 2022. Alors les dispositions doivent être prises de tous les cotes pour que la mobilisation des lecteurs soit conséquente.

Plusieurs interrogations

Au cours de ce meeting entre la CEI et les partis politiques, plusieurs sujets ont été discutés. C’est le cas notamment avec le processus à suivre pour se faire enrôler en ligne. Les documents ou pièces à fournir et bien d’autres choses. Les lignes de conduites à tenir par les formations politiques lors des prochaines échéances électorales ont aussi fait objet de discussions.

Le problème de la transhumance a aussi été évoqué. Les formations politiques se sont interrogées sur les mesures concrètes appliquées pour contourner ce type de dysfonctionnement au niveau local. Par ailleurs, pour faciliter l’enrôlement d’un plus grand monde pour ses échéances électorales, la CEI promet de se déployer davantage. Elle compte d’installer plus de sites d’enrôlement partout sur le territoire.

Une proximité qui ne peut que réjouir. « Si tous les lieux de vote sont érigés en lieu de recensement, ça facilite la participation des populations à l’opération de révision », a exprimé Brahim Doumbia, le secrétaire national chargé des élections, au RHDP.

Lire Aussi :  RELATION PARIS-ALGER : DES AVANCÉES ENCORE MODESTES

La CEI, rassembleur

Pour Ibrahim Coulibaly Kuibiert, le président de la Commission électorale indépendante, il est nécessaire voire vitale que, les différentes couches soient associées au processus. Car c’est en fédérant les énergies que le processus pourrait être profitable pour tous. « Nous vous associons à toutes les étapes du processus électoral », a-t-il exprimé.

Lors de cette rencontre qui se voulait fédératrice, le PPA-CI de Laurent Gbagbo a brillé par son absence. Alors, il a été convié une nouvelle fois à se joindre au processus amorcé. « Le PPA-CI pourra nous prendre en cours et d’ailleurs rien n’a commencé encore. C’est l’installation des commissions électorales, donc ils ne sont pas encore en retard. Nous les attendons pour mener à bien notre mission ensemble », a assuré le président de la CEI.

« Nous nous préparons, nous allons nous associer aux activités de la CEI », a fait savoir de son coté, Saturnin Gaoudi, le vice-président de la commission électorale au sein du PPA-CI.

 

El Professor

Previous

Relation Paris-Alger : des avancées encore modestes

Next

Tchad : Saleh Kebzabo devient le nouveau chef du gouvernement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

À la rencontre des togolais : L'Assemblée Nationale entame une tournée de consultation

À la rencontre des togolais : L’Assemblée Nationale entame une tournée de consultation

Investigateur Africain

Dans un contexte de réforme constitutionnelle majeure, l’Assemblée nationale du Togo s’engage dans une tournée nationale d’écoute et de consultation des populations. Cette démarche vise à favoriser un dialogue inclusif et à recueillir les aspirations des citoyens en vue de remodeler l’avenir politique du pays. Au cœur de cette initiative se trouve la volonté d’impliquer […]

révision constitutionnelle : Faure Gnassingbé défend l'inclusion de tous

Inclusion et dialogue : Faure Gnassingbé défend une Constitution pour tous

Investigateur Africain

Dans un geste audacieux et résolument démocratique, le Président de la République du Togo, Faure Gnassingbé a récemment appelé à un élargissement du dialogue autour de la réforme constitutionnelle en cours. Cette initiative marque un tournant dans l’approche politique du pays et suscite un vif intérêt quant à ses implications sur l’avenir démocratique du Togo. […]

La justice libère deux proches de Mohamed Bazoum

Libération inattendue au Niger : Deux proches de Mohamed Bazoum remis en liberté

Investigateur Africain

Au Niger, une décision inattendue de la justice a secoué le pays ce mardi 2 avril. La justice a ordonné la remise en liberté d’Abdourahamane Ben Hamaye, journaliste au sein de la présidence sous Mohamed Bazoum, et de Mohamed Mbarek, cousin de l’épouse de l’ancien président. Ces deux hommes étaient en garde à vue depuis […]