mercredi, février 28 2024

Pour les inondations au Sénégal, Macky Sall débloque 10 milliards de FCFA pour aider les sinistrés. soit 15 millions d’euros ce mardi 08 septembre 2020. Le fond est destiné à venir en aide aux populations victimes des fortes pluies.

Les inondations au Sénégal du week-end end dernier ont fait plus de 6 morts et d’importants dégâts. Des milliers d’hectares de terres cultivables ont été englouties par les eaux. Aussi, les populations ont également subi d’énormes pertes. Face à la régularité du phénomène pendant les saisons pluvieuses, les populations appellent à une résolution définitive du problème.

Un geste généreux suite aux inondations au Sénégal

Pour répondre à la détresse des populations, des mesures d’urgence ont été prises par le président sénégalais. Il a, tout d’abord, lancé le déclenchement du plan d’urgence d’organisation des secours (Orsec). Il a, par la suite, décidé d’accompagner ces mesures par des actions fortes.

C’est dans cette optique que le président Macky Sall a déployé 3 milliards de FCFA pour servir directement d’appui aux sinistrés. L’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS) a, également, bénéficié d’un montant de 7 milliards. Celui-ci sera destiné à accompagner les services des sapeurs-pompiers.

Le programme décennal de lutte contre les inondations, quant à lui, sera mis en œuvre. « Très tôt en 2012, j’avais lancé le programme décennal de lutte contre les inondations. C’est important que ce programme soit poursuivi », avait-il déclaré.

Inondations au Sénégal, Macky Sall débloque 10 milliards de FCFA pour aider les sinistrés (2)

Inondations au Sénégal, une mauvaise gestion déplorée

Malgré les initiatives mises en œuvre par les autorités pour gérer ces inondations au Sénégal, le mal persiste. Les populations de Dakar et sa banlieue se retrouvent à chaque saison de pluies sous les eaux. Bien que des dizaines de milliards aient été investis dans plusieurs programmes.

Cette situation déplait aujourd’hui au plus haut point les populations. Elles exigent un changement total et pointent du doigt la défaillance de l’Etat dans la gestion de ce problème. Une administration qu’elle juge incompétente et qui ne prend pas en compte leurs problèmes.

Alors, il faudrait à présent des investissements plus conséquents pour résoudre à jamais le problème des inondations. Les solutions intermédiaires telles que la construction des bassins de rétention n’ont plus lieu d’être. Mais plutôt la mise en place d’infrastructures d’aménagement et d’assainissement des eaux au Sénégal.

LIRE AUSSI :  SÉNÉGAL: LA TENSION EST ENCORE VIVE ENTRE LE CAMP SONKO ET LE GOUVERNEMENT

Previous

L'opposition guinéenne en rang dispersé face à Alpha Condé pour les présidentielles

Next

Pour la transition malienne, les experts proposent une charte et une feuille de route

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]