samedi, février 24 2024

Après les effets néfastes du coup d’Etat, les populations sont de nouveau confrontées à une nouvelle vague grandissante de criminalité au Soudan. Il s’agit en effet des vols violents commis par des hommes sur des motos. Pour donc mieux protéger les populations et mettre les coupables sous les verrous, le gouvernement a pris certaines mesures.

Il espère ainsi mettre fin le plus tôt possible, à cette nouvelle montée de la criminalité au Soudan. Rappelons que le pays fait déjà face à une grave crise économique qui l’affecte sérieusement. Aussi sur le plan politique, les contestations à l’encontre des militaires au pouvoir continuent de s’intensifier. Ce qui plonge le pays dans une situation peu reluisante. En somme les populations sont à l’agonie.

Un mode opératoire bien rodé

La nouvelle criminalité au Soudan est liée à une nouveau mode opératoire bien ficelé par les malfaiteurs en question. Pour opérer leur forfait, ils se déplacent à moto puis accoste leur cible parfois à main armée et s’en vont. Le plus souvent, une personne conduit la moto et la seconde à l’arrière arrache un bien à leur victime (téléphone ou sac à main).

Parfois, par la vigilance des populations, certains voleurs n’arrivent pas à subtiliser le bien de leur victime et se font coincer par ces derniers. Alors ceux-ci face à l’inaction des autorités vis-à-vis de cette forme de criminalité au Soudan, préfèrent se faire justice eux-mêmes. En conséquence, ceux qui ont pu être appréhendés sont victimes de lynchage ou autres traitements inhumains.

Lire aussi : RÉVOLTE CONTRE LE PUTSCH AU SOUDAN : DES FIGURES POLITIQUES FAROUCHEMENT TRAQUÉES ET ARRÊTÉES

Une mesure drastique contre cette criminalité au Soudan

Pour y apporter un dénouement heureux et rassurant pour tous, le gouverneur de l’État a pris une décision ferme. Il est désormais interdit aux conducteurs de moto de la capitale de transporter un ou des passagers à l’arrière de leurs deux-roues et ce jusqu’à nouvel ordre. Les contrevenants à cette décision seront obligés de s’acquitter de 200 euros d’amende en plus de deux mois de prison.

Mais cette solution a du mal à convaincre les populations. Ces dernières estiment que cette mesure ne pourra résoudre la question qu’en surface. Car le problème est plus profond qu’on pourrait le penser. Il relève surtout de l’hyperinflation et du chômage endémique qui touche la jeunesse. Alors il serait plus judicieux d’opérer la transformation à la racine.

Il faut le mentionner, les auteurs de cette vague de criminalité au Soudan sont surnommés les « tiss’a tawila ».

 

Sandrine A

Previous

Réélection de Macron : des relations plus justes avec l’Afrique ?

Next

Cherté de la vie au Togo : le gouvernement prend des mesures d'allègement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]