dimanche, février 25 2024

Suite au départ des troupes françaises et européennes du Mali, l’armée malienne a en effet pris le relais. Mais seulement après quelques opérations antiterroristes menées contre les jihadistes du Jnim et de l’EIGS, on déplore des actes d’exactions.

Selon Human Rights Watch, l’organisation de défense des droits humains, depuis le mois de décembre au moins 71 civils ont été tués. Elle évoque également des actes de torture, des exécutions sommaires et même des pillages. Pour Fousseynou Ouattara, vice-président de la commission Défense du Conseil national de transition (CNT), ces allégations ne sont pas du tout vraies.

Les exactions de l’armée malienne, des accusations fortuites

Pour le vice-président de la commission Défense du Conseil national de transition, les témoignages recueillis faisant état d’exactions de l’armée malienne, relèvent simplement d’une manipulation collective. C’est-à-dire que l’armée malienne est gratuitement accusée par ses détracteurs.

« Quand on parle d’exactions, je suis étonné que tout le temps c’est l’armée malienne qui est indexée. Je pense que toujours il est plus facile d’accuser l’armée malienne. Les gens qui le font ne sont pas généralement sur le terrain. Il faut être sur le terrain pour savoir comment on peut identifier un terroriste d’un simple civil », a déclaré Fousseynou Ouattara.

« Les autres tirent comme nous, mais pourquoi trouve-t-on que c’est l’armée malienne qui fait des exactions », s’est-il aussi interrogé.

Lire aussi: CRISE FRANCO-MALIENNE: « IL Y A UN PROBLÈME DE LOGIQUE », S’ÉTONNE KOMI KOUTCHÉ

Des résultats encourageants

Au cours de son intervention, Fousseynou Ouattara, a surtout mis l’accent sur les efforts de l’armée malienne pour garantir la sécurité des populations face au terrorisme. Et des avancées significatives ont été obtenues dans un laps de temps, contrairement aux allégations d’exactions et autres actes inhumains dont sont accusées les forces armées maliennes.

« En quatre mois, l’armée malienne, avec un peu de moyens, sur les 16 000 villages, on en a libéré aujourd’hui 12 000 villages. Il y a plus de 80 000 déplacés qui ont regagné leur logement », a indiqué Fousseynou Ouattara. Malheureusement, malgré les gros moyens déployés avec le partenaire Français en neuf ans, de pareils résultats n’ont pu être effectifs.

« Il y a des gens qui ne veulent pas qu’on fasse un tel bilan. Donc, pour que ce bilan ne soit pas fait, on essaie de noircir l’armée malienne », a expliqué Fousseynou Ouattara.

 

El Professor

Previous

Côte d’Ivoire : la colère monte chez les transformateurs de noix de cajou

Next

Black-out au Nigéria : un effet domino inquiète

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

BURKINA FASO : LES ATELIERS SANKARISTES PRENNENT VIE A KOUDOUGOU

BURKINA FASO : LES ATELIERS SANKARISTES PRENNENT VIE A KOUDOUGOU

Rédaction

Le vendredi 23 février 2024, a eu lieu à la résidence Cendrillon à Koudougou, le lancement officiel des Ateliers Sankaristes. Lesquels font référence à des sessions de formation, de discussion ou d’éducation basées sur les idéaux et la philosophie de Thomas Sankara, l’ancien président du Burkina Faso. C’est à l’occasion d’une conférence de presse conduite […]

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]