vendredi, février 23 2024

Dans la nuit de dimanche au lundi 5 juillet 2021, a eu lieu un nouvel enlèvement de lycéens à Kaduna. En tout, ils sont une centaine d’élèves à avoir été extirpée de force de la responsabilité du lycée baptiste Bethel Secondary School. Cette triste nouvelle plonge les parents de ces élèves enlevés dans une intense inquiétude.

Ces dernières années, les populations nigérianes sont profondément confrontées à une recrudescence des kidnappings. Ceux-ci sont dus à la prolifération des groupes criminels soutenus par les groupes terroristes actifs dans plusieurs régions du Nigéria. Alors cet enlèvement de lycéens à Kaduna est une énième.

A lire aussi: VISITE DE BUHARI À MAIDUGURI: LE PRÉSIDENT NIGÉRIAN PROMET DES JOURS SOMBRES AUX TERRORISTES

L’enlèvement de lycéens à Kaduna, un coup de trop

L’enlèvement de lycéens à Kaduna n’est pas une première au Nigéria. Il en est de même pour le mode opératoire déployé par les kidnappeurs. L’enlèvement de lycéens à Kaduna est survenu après celui de Kankara au nord-ouest du Nigeria, l’an dernier. Au cours de cet enlèvement de masse, 344 adolescents ont été aux mains des ravisseurs avant d’être finalement libérés.

A Kaduna, selon les témoignages recueillis, des hommes armés ont fait irruption dans le pensionnat du lycée baptiste Bethel Secondary School vers deux heures du matin. Ils ont par la suite neutralisé les agents de sécurité en poste à cette heure et tiré des coups de feu de sorte à semer la terreur.

A lire aussi: NIGÉRIA : 14 ÉTUDIANTS DE KADUNA LIBÉRÉS PAR LEURS RAVISSEURS

Un manque de protection des autorités

Au final, ce sont 133 élèves qui ont été kidnappés sur 180 lycéens présent dans les locaux du pensionnant de lycée baptiste Bethel Secondary School. Dans le tumulte des évènements, 26 élèves ont alors profité de la confusion qui reignat pour s’échapper.

Pour les parents d’élèves capturés, s’en est trop pour ces enlèvements répétés de lycéens au Nigéria. Cela traduit une véritable négligence sécuritaire des autorités nigérianes. Alors plusieurs femmes ont choisi de manifester dans les rues de. Elles dénoncent le manque de protection de l’État et pointent du doigt l’incapacité du président Muhammadu Buhari.

Par ailleurs, l’arrestation et la neutralisation de ces criminels sont fortement attendues. Il en est de même pour la libération des étudiants enlevés.

A lire aussi: NIGÉRIA/TERRORISME: LIBÉRATION DE 279 LYCÉENNES KIDNAPPÉES

 

Sandrine A

Previous

Préparation du G5 Sahel: le président Mahamat Idriss Deby Itno reçu à l’Elysee

Next

Dialogue républicain en Centrafrique: la mise en place du comité d'organisation souffre de polémiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]